Drapeau Corée du Nord

RPDC; pour préserver et multiplier les ressources aquatiques

En République Populaire Démocratique de Corée (RPDC), on procède activement à la protection et à la multiplication des ressources aquatiques.

On veille d’abord à ce que chacun respecte strictement les règlements en matière de protection des ressources aquatiques de l’Etat.

Conformément à des mesures prises par l’Etat pour pratiquer de façon perspective la pêche, toutes les entreprises de pêche et les citoyens s’efforcent de se mettre au courant de ces règlementations relatives à la production des produits maritimes, y compris l’espèce et la taille du poisson, la période et la méthode de pêche, etc.

Sous un grand intérêt de l’Etat, on pousse énergiquement le travail visant à élargir des ressources aquatiques; création des conditions favorables à l’existence de poissons, élevage de poissons sédentaires (merlan, limande, etc.) artificiel par relâchement d’alevins. De même, on se préoccupe également du travail consistant à interdire tout acte susceptible de porter atteinte à l’habitat de poissons, à prévenir toute pratique entraînant la pollution de la mer (utilisation illégale d’engins de pêche de nature destructive).

Les domaines et les unités d’activités de tout le Pays prennent des mesures actives, en purifiant toutes les eaux industrielles, les eaux usées ménagères conformément à leurs conditions et environnements régionaux pour que les eaux pures et propres coulent toujours dans la mer.

Pour protéger et multiplier les ressources aquatiques, on procède à l’échelle nationale à l’entreprise destinée à créer de nouveaux habitats de poissons; installation d’installations d’apiculture, mise en place de pierres et mise en valeur d’algues maritimes artificielles.

Actuellement, bon nombre d’instituts et entreprises du domaine de pisciculture font des recherches pour spécialiser et industrialiser la production des fretins, introduisent les techniques d’incubation artificielle et effectuent de façon scientifique et technique l’entretien des poissons reproducteurs et la production des fretins pour les relâcher en quantité dans les fleuves et mers.

En outre, on procède au travail intense pour protéger et augmenter d’autres espèces aquatiques, notamment mollusques, crustacés et oursins.

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Une réussite incontournable de la FRMF au niveau de la coopération internationale

La FRMF déploie toutes ses ressources pour développer le football africain. Si le Maroc a …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire