Vital Kamerhe

Affaire 3000 maisons à la société Husmal : Kamerhe reconnaît avoir autorisé le marché de gré à gré

Le directeur de cabinet du président de la République Vital Kamerhe reconnaît avoir autorisé un marché de gré à gré s’agissant de 3000 maisons commandées à la Société Husmal. Pour cet influent collaborateur , il n’était plus question de la continuité de l’État, d’un Gouvernement démissionnaire et d’une délégation de pouvoir.

Selon lui, aucun contrat présenté mais un peu plus de deux millions dollars ont été décaissés en août 2019 et 37 containeurs auraient été livrés à Matadi.

Le Procureur général près la Cour d’appel de Kinshasa/Matete a clos son instruction concernant la construction des maisons préfabriquées. Ce fameux dossier a été transmis au Tribunal de grande instance ( TGI)/Gombe.

La prochaine audience aura lieu au mois de mai.
Selon le Procureur, il existe des indices de culpabilité sur l’implication contre Vital Kamerhe et Jammal Samih, patron des sociétés Samibo et Husmal.

La surfacturation et un détournement de fonds alloué pour les travaux de ce programme de 100 jours sont de mise.

Pour les avocats du directeur de cabinet de Félix-Antoine Tshisekedi, 26 documents relatifs à cette affaire, ainsi qu’une note d’explication signée par Vital Kamerhe lui-même ont été transmis au Procureur le lundi 13 avril dernier.

L’ancien Président de l’Assemblée Nationale est accusé de détournement de derniers publics, blanchiment d’argent et de corruption dans le programme de 100 jours lancé en mars 2019.

Gloire BATOMENE

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

RDC : Décès de l'apôtre Emmanuel Mbiye à Paris en France

RDC : Prof Doudou Kaganda retrace les causes et conséquences des conflits intercommunautaires dans le Sud-Kivu

La Province du Sud-Kivu est l’une des provinces de la République Démocratique du Congo touchées …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire