Décès de l'un des fondateurs du groupe KA, Gabriel Mangu Wa Kanika
Décès de l'un des fondateurs du groupe KA, Gabriel Mangu Wa Kanika

Décès de Gabriel Mangu Wa Kanika : L’Abbé Michaël Mbuanga regrette la perte d’un laïc très actif et serviable pour le groupe KA

L’un des fondateurs du groupe Kizito-Anuarite, Gabriel Mangu Wa Kanika est décédé le mercredi 23 septembre à Kinshasa. Le numéro un de ce groupe de formation au niveau de l’archidiocèse de Kinshasa, l’abbé Michaël Mbuanga, joint au téléphone le jeudi 24 septembre par votre rédaction regrette la perte d’un laïc très actif et serviable.

Vixit! Gabriel Mangu Wa Kanika n’est plus. Ce laïc qui s’est donné corps et âme pour la bonne marche du groupe KA sera désormais estampillé  » feu » mais son nom brillera au firmament de l’histoire de cette organisation.

« Entant que numéro un du groupe KA, je regrette beaucoup parce que c’est l’unique laïc qui est resté très actif parmi les fondateurs du groupe KA. Il était présent à toute les activités, disponible pour rendre service. Aujourd’hui, il est parti, nous regrettons parce que nous n’allons plus bénéficier de ses services« , a réagi avec compassion le Mapera général, l’abbé Michaël Mbuanga.

Ce prêtre catholique se souvient de sa présence à ses côtés lors de la messe du lancement des activités du 40è anniversaire du groupe Kizito en 2019.

« Nous étions avec lui lors de la messe du lancement des activités du 40è anniversaire du groupe Kizito au centre Nganda à Kintambo. Lors de cette messe j’étais déjà Mapera général et je me suis réjoui de sa présence.Il est resté très attaché au groupe KA, a porté cette œuvre dans son cœur jusqu’à sa mort. Il savait que c’était le fruit de leurs efforts, prières, sacrifices« , a-t-il poursuivi en louant son attachement inconditionnel à cette communauté qui a pour cadre initiatique le martyre.

UN MODÈLE À SUIVRE POUR LES AS, CP ET YAYA

Et de conclure :

« C’est un modèle à suivre pour nous qui sommes là pour les KA. Nous devons donner notre temps, toute notre disponibilité et tout ce que nous avons de plus cher, pour Dieu, sa gloire et le bien des enfants. Puisse le Seigneur lui accorder une place de choix dans sa demeure et qu’il rencontre les saints patrons à savoir Saint Kizito et la Bienheureuse Anuarite« , a-t-il souligné pour servir d’exemple à tous (Assistants Spirituels, Comités de parents et Yaya) ceux qui ont accepté solennellement de former les enfants.

Le groupe Kizito est l’œuvre de huit séminaristes de Kinshasa,étudiants au Grand séminaire de philosophie Saint André Kaggwa. Sur les huit, six sont prêtres et deux laïcs à savoir les deux Gabriel (Gabriel Tamfumu et Gabriel Mangu Wa Kanika).

Gabriel Mangu Wa Kanika fut Ya Mukasa au clan St Clément de Makala. Il est le troisième fondateur à tirer sa révérence. Le premier est l’abbé Dominique Ambagito, décédé le 3 juin 1992. Le deuxième est l’abbé Pierre Bosangia dit  » abbé Boss », le 11 novembre 2014, à Accra au Ghana.

Les Kizito et Anuarite sont des jeunes garçons et filles de 10 à 15 ans qui s’inspirent de la foi et des vertus de leurs patrons-protecteurs dont ils portent les noms. Ce, pour suivre le Christ et préparer leur avenir.

Gloire BATOMENE

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Kabila et Tshisekedi

Cach-Fcc : Félix Tshisekedi sonne le glas!

C’était l’un des discours les plus attendus. Mais à la fin du suspens, les prêtres …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire