lundi, 19 août 2019
Home / International / Déclaration du porte-parole du MAE de la RPDC
Drapeau Corée du Nord

Déclaration du porte-parole du MAE de la RPDC

La rencontre et la conférence au Sommet RPDC-USA déroulées en juin de l’année passée au Singapour pour la première fois dans l’histoire furent un événement revêtant une haute importance pour assurer la paix et la stabilité de la Péninsule coréenne et de la Région, et impulser le courant historique de la réconciliation et de la collaboration.

La Déclaration Conjointe RPDC-USA du 12 Juin (2018) adoptée à cette occasion a jouit d’un soutien et d’une approbation totaux de tous les Pays et Peuples du monde, car elle a prouvé réellement que même les pays qui sont en rapport de la plus forte hostilité peuvent trouver bel et bien le moyen d’établir de nouveaux rapports, s’ils prennent une décision politique en privilégiant la sauvegarde de la paix et de la stabilité.

Comme la Communauté internationale le reconnaît, le Gouvernement de la RPDC (République Populaire Démocratique de Corée) a, conformément à cette Déclaration, soutenu, pendant cette dernière année, des efforts incessants pour établir de nouveaux rapports RPDC-USA, instaurer dans la Péninsule coréenne un système de paix permanent et durable et dénucléariser cette Péninsule, et fait tout son possible, surtout l’adoption active des mesures pratiques nécessitant une décision stratégique.

Cependant, entre-temps, les Etats-Unis ont tourné le dos intentionnellement, à notre regret, à l’application de ladite Déclaration et révélé plus ouvertement leur dessein de nous étouffer par la force en préconisant uniquement l’abandon nucléaire unilatéral de la part de la RPDC.

Lors du 2ème Sommet RPDC-USA tenu à Hanoï (Viêt-Nam) en faisant l’objet de grands intérêt et espoir du monde entier, les Etats-Unis se sont obstinés dans leur prétention sur «la priorité de l’abandon nucléaire». Ils ont ainsi raté la chance unique, ce qui est leur plus grosse faute, et rendu sombres les perspectives du dialogue entre les deux Pays.

S’ils avaient accompli un travail qui aide tant soit peu à la solution du problème, animés d’une volonté sincère et d’une attitude loyale pour l’application de la Déclaration susmentionnée, le problème de la dénucléarisation de la Péninsule coréenne aurait enregistré un grand progrès.

Dans son Discours historique sur la Politique gouvernementale, le Président du Comité des Affaires d’Etat de la RPDC (KIM JONG UN) a affirmé: Vu les hostilités de vieille date opposant la RPDC et les Etats-Unis, les deux parties doivent trouver une solution constructive et conforme aux intérêts de l’une de l’autre à la place des exigences unilatérales respectives si elles veulent mettre en œuvre la Déclaration Conjointe du 12 Juin. Il faut, à cet effet, que les Etats-Unis abandonnent leur actuelle méthode de calcul pour en trouver une nouvelle avant de nous aborder.

La Déclaration Conjointe du 12 Juin est un engagement pris par les deux Pays RPDC-USA devant le monde et l’Humanité aussi bien qu’une tâche à réaliser en commun par les deux parties.

Invariable est notre volonté de faire grand cas de cette Déclaration signée par les Dirigeants des deux Pays au cours de leur première conférence au Sommet et de l’appliquer avec loyauté à l’avenir aussi.

Toutefois, si les Etats-Unis continuent à s’atteler à la politique d’hostilités contre la RPDC en abandonnant leur devoir, le sort de ladite Déclaration est imprévisible.

De la façon dont ils répondent à notre attitude juste et équitable dépend la question de savoir si la Déclaration Conjointe RPDC-USA du 12 Juin sera appliquée ou restera juste une feuille de papier.

A l’occasion du premier anniversaire de la publication de cette historique Déclaration, ils devront naturellement passer en revue la période en question et réfléchir ne serait-ce que maintenant sur une option stratégique pertinente.

Ils feraient bien d’abandonner leur actuelle méthode de calcul et répondre au plus tôt à nos exigences.

Notre patience aussi a des limites.

Essayer encore

KIM JONG UN dirige de nouveau le tir d’essai d’une nouvelle arme

KIM JONG UN dirige de nouveau le tir d’essai d’une nouvelle arme

KIM JONG UN, Président du Parti du Travail de Corée (PTC), Président du Comité des …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire