unikin

ESU : grève générale et illimitée à partir de ce jeudi dans les établissements publics

Le Réseau des professeurs des universités et instituts supérieurs du Congo (RAPUICO) a décrété mercredi 15 février une grève générale et illimitée qui débute ce jeudi dans tous les établissements publics sur toute l’étendue du pays.

« Tenant compte des avis et considérations évaluatifs relatifs à la mise en œuvre des Accords de BIBWA/NSELE qui, après constat, échanges et délibération, restent gravement en souffrance contrairement aux clauses et échéances convenues: Le Réseau des Associations des Professeurs des Universités et Instituts Supérieurs du Congo (RAPUICO en sigle) décide de reprendre sa grève sèche, générale et illimitée dès ce jeudi 16 février 2023 pour l’année académique 2022-2023 », renseigne le communiqué rendu public par le RAPUICO et dont digitalcongo.cd a pu se procurer une copie.

A cet effet, le RAPUICO conditionne la reprise des activités par l’exécution effective et totale de tous les engagements pris à BIBWA/NSELE, tels que rappelés par le Conseil des Ministres tenu le vendredi 27 août 2022.

Faut-il le rappeler, au mois de juin de l’année dernière ce réseau des associations des professeurs avait mis en garde le gouvernement au regard de sa lenteur dans l’exécution des engagements pris.

Aucun signal apaisant n’a été jusqu’ici émis par le gouvernement dans le sens de vouloir répondre aux desiderata de cette corporation.

Le déclenchement d’une grève générale et illimité  ce jeudi 16 février est la conséquence de la mauvaise foi du gouvernement qui a choisi de jouer à la sourde oreille, a confié à digitalcongo.cd une source proches des grévistes.

Digital Congo/Matininfos

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Consultations politiques:Le Cafco sous la houlette de sa Coordinatrice, Grâce Lula reçut par la Première ministre, Judith Suminwa Tuluka

Gouvernement/Le cadre permanent de concertation de la femme congolaise: « Nous serons les béquilles sur lesquelles la Première ministre va se reposer »

Le Cadre permanent de concertation de la femme congolaise (Cafco) a pris la ferme résolution …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire