Home / A La Une / Faden House : il se trame quelque chose ?
Martin Fayulu Madidi
Martin Fayulu était en meeting à Matadi, dimanche 24 février 2019 (image d'archives). © REUTERS/Baz Ratner

Faden House : il se trame quelque chose ?

Boulevard Tshatshi, commune de la Gombe à Kinshasa. Le quartier est (trois fois) présidentiel : La résidence de Joseph Kabila en amont, le palais de la nation en aval. Faden House, la résidence du « président  légitime mais sans impérium », à l’en croire lui-même, au milieu. Faden House est aussi cet hôtel 3 étoiles qui se situe entre deux hôtels 5 étoiles mais qui, depuis un temps, est devenue le quartier général de la coalition LAMUKA et un cercle diplomatico-politique.

Son « impérium » lui a peut-être volé, mais pas sa notoriété. Comme jamais auparavant, Fayulu Madidi Martin, candidat de la coalition LAMUKA à la dernière présidentielle, a attiré du monde. Des personnalités, et non des moindres, l’ont rencontré en 48 heures. Sur leurs propres demandes, Sophie Wilmès, première ministre Belge, Peter PHAM, envoyé spécial des USA dans le Grand Lac, Mike Hammer, ambassadeur américain à Kinshasa et Paul Arkwright, le chargé d’affaires britannique…ont tous échangé avec lui. Bien avant, Monsieur avait longuement échangé avec Fridolin Ambongo, le Cardinal, et la Représentante spéciale du Secrétaire général de l’ONU. Une silhouette insolite, celle d’un très proche de Félix Tshisekedi, aurait aussi été aperçue, il y a quelques jours…à Faden House.

A l’Officiel comme à l’officieux, un seul point était à l’ordre du jour de toutes ces rencontres : le plan de sortie de crise, que les américains et britanniques qualifient de « Plan Fayulu » et au sujet duquel Peter PHAM a notamment échangé avec l’Archevêque de Kinshasa.

Ce qui suscite encore curiosité, alors que ça brule au sein du FCC-CACH, est que Fayulu comme Muzito, actuel coordonnateur en exercice de LAMUKA, sont très silencieux ces derniers jours, contrairement à leurs habitudes ; comme s’il se tramait quelque chose.

Autre fait insolite, ces mêmes diplomates qui ont rencontré Ambongo, Fayulu, Tshisekedi se sont rendu à Kingakati. En tout cas, ils n’y sont pas allés souhaiter Joseph Kabila une bonne fête de Saint Valentin ou visiter son parc animalier (Kingakati vient d’acquérir des crocodiles long de 7m).

Des sources diplomatiques crédibles indiquent que ces occidentaux, membres du conseil de sécurité de l’ONU, sont allés exprimer au Patron du FCC leurs inquiétudes en ce qui concerne la lutte contre la corruption dont lui et son entourage serait impliqué. Pas étonnant que dans les prochains jours, que Kabila Kabange soit frappé des sanctions américaines et britanniques.

PM

Essayer encore

Coronavirus Lab

Covid-19 : La RDC enregistre son 183ème cas confirmé

Le Secrétariat technique du Comité multisectoriel de la riposte de Covid-19 a publié ce mardi …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire