MUHINDO NZANGI

Fermeture Des Facultés De Medecine : Bras De Fer – Le Conseil D’Etat Annule La Circulaire, Mais Le Ministre De L’ESU Muhindo Piétine La Juridiction Suprême

Irrité après l’annulation par le Conseil d’Etat de sa note circulaire N°033/MINESU/CABMIN/MNB/JCMV/RKK/NMS/2021 du 17 septembre 2021 portant fermeture des dizaines de facultés de Médecine réparties à travers ce pays-continent qu’est la RDC, le Ministre MUHINDO va d’illégalité en illégalité : le Ministre MUHINDO a tout simplement rejeté et considéré « sans objet » l’arrêt du Conseil d’Etat du 12 novembre 2021, qui suspend sa circulaire, à travers un simple communiqué du 15 novembre 2021 qu’il a fait signer par son « Directeur de Cabinet adjoint ». Une façon d’accorder peu de considération au Conseil d’Etat.

Nul n’est au-dessus de la loi. Le comportement insubordonné du Ministre vis-à-vis du Conseil d’Etat, juridiction administrative suprême, foule aux pieds le pouvoir judiciaire de la RDC.

On est à la fin d’une année académique et au début de l’année académique 2021 – 2022. Le retard que connait le dénouement de ce dossier porte préjudice aux étudiants, parents, universités, provinces concernés qui restent tous illégalement et irrationnellement paralysés par la volonté d’un seul individu, le Ministre MUHINDO, qui entame un bras de fer avec le Conseil d’Etat, la plus haute juridiction administrative de la nation.

Afin de mettre fin rapidement au malaise social généré à travers toutes les provinces du pays par cette décision immature, irréaliste et impopulaire du Ministre MUHINDO, il est plus que temps que le Ministre MUHINDO soit recadré par sa hiérarchie. C’est la voie de la sagesse.

MIN ESU

CONSEIL D'ETATCONSEIL D'ETAT

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Vodacom

Vodacom Congo, meilleur employeur des femmes en RDC, lutte contre les violences domestiques grâce à sa politique globale

En 2019, le Groupe Vodacom a commandé une étude à KPMG qui a suggéré que …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire