THEO KASI

Fraude minière au Sud-Kivu : le Gouverneur Théo Ngwabidje se rétracte

Les minerais du Kivu ne cessent d’élever des tumultes suite à leurs convoitises par les acteurs de tout genre. C’est après avoir été pointé du doigt comme locateur et employeur des étrangers chinois dans les sites miniers du territoire de Mwenga pour ses propres intérêts que le Gouverneur de la province du Sud-Kivu Théo Ngwabidje vient de suspendre les activités de six entreprises minières et leurs coopératives partenaires dans ce territoire.

Dans un arrêté provincial No 21/081/GP/SK rendu public vendredi 20 Août 2021 et portant mesure de suspension des activités de certaines entreprises minières et leurs coopératives partenaires exerçant dans le territoire de Mwenga, le Gouverneur de Province Théo Ngwabidje KASI a suspendu les activités des sociétés minières ci-après :

1) BM global business Sarl
2) Congo bluaent mineral (CBM)
3) Orientale Ressource Congo Sarl (ORC)
4) Yelow water Ressources Sarl
5) New Continent mineral ( NCM) Sarl et son partenaire coopérative Mungu ni jibu
6) Groupe cristal service et coopérative Lutonde.

Selon nos sources, cette décision de l’autorité provinciale du Sud-Kivu se justifie par le dépassement du délai moratoire de 3 mois accordé par la province aux opérateurs miniers de Mwenga pour se mettre en ordre avec l’Etat Congolais.

Plusieurs dénonciations des services étatiques sur les abus commis par certaines entreprises minières sur base des rapports de décembre 2020, février et juin 2021, ainsi que la motivation pour le chef de l’exécutif provincial de remettre de l’ordre dans l’exploitation minière semi-industrielle sur toute l’étendue de la province en général, et dans le territoire de Mwenga en particulier, serait également à la base de cette suspension, affirment les sources concordantes.

Toutefois, le même arrêté signé par Théo Ngwabidje, ordonne à tout le personnel local et étranger desdites entreprises de quitter les sites miniers et ses environs, d’où, les engins roulants et autres machines d’exploitation appartenant à ces entreprises devront rester immobiles jusqu’à la conclusion de la commission ad Hoc qui étudiera les dossiers cas par cas.

Il faudrait noter que, à mainte reprise, plusieurs notables du territoire de Mwenga n’ont pas cessé de crier haut et fort sur la mauvaise pratique du Gouverneur de Province d’encadrer et privilégier les artisanaux chinois au détriment des locaux dans l’exploitation des minerais dans ce coin de la province du Sud-Kivu.

Jules Ninda

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

caf online

CAF-C2 : Mazembe affrontera Marumo Gallants, Maniema Union croisera Pyramids, DCMP à l’assaut de la Gendarmerie nationale

Les clubs congolais sont fixés sur leurs adversaires pour le prochain tour de cadrage de …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire