Formation des membres de l’exécutif sur le leadership et la gestion des finances basée sur les résultats -

Kinshasa : Formation des membres de l’exécutif sur le leadership et la gestion des finances basée sur les résultats

Les membres de l’Exécutif provincial de Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo, participent, depuis mardi 17 décembre 2019, à un séminaire de formation sur le leadership et la gestion des finances publiques axée sur les résultats.  Maîtriser la nouvelle procédure consacrée par la loi relative aux finances publiques ainsi que définir les principales innovations du cadre juridique de l’exécution des recettes et de la dépense publique, sont notamment les objectifs visés par ces assises.

Formation des membres de l’exécutif sur le leadership et la gestion des finances basée sur les résultats

Au nom du gouverneur de la ville empêché, Mbokoso Amous, Ministre provincial du Budget a lancé ces travaux de trois jours.    Il a remercié principalement le Comité d’Orientation de la Réforme des Finances Publiques (Coref), qui, à travers le Projet de Renforcement de la Redevabilité et de la Gestion des Finances Publiques (Profit-Congo) participe à partager les connaissances et expériences pour l’amélioration de la gouvernance de Kinshasa.  Pour lui, le budget 2020 déclaré recevable par l’Assemblée provinciale, lundi 16 décembre 2019 nécessite la maîtrise des rudiments essentiels d’une gestion saine pour traduire la vision « Kinshasa Bopeto » par tous et pour tous dans le vécu quotidien de la population.

Dans son adresse devant la représentation provinciale, le Gouverneur a mentionné le coulage des recettes et les raisons de contre-performance constatées dans la chaîne de mobilisation et d’encadrement des recettes. Pour pallier les faiblesses relevées au cours du premier semestre 2019, il a pris l’engagement de soumettre à chaque membre du Gouvernement un contrat de performance devant l’astreindre à redoubler des efforts par un leadership de qualité et une gestion axée sur le résultat. Un contrat qui s’inscrit dans la logique de la recherche d’une culture de résultat à intérioriser nécessairement par ces derniers pour l’amélioration de leurs secteurs respectifs.

A ce sujet, le numéro Un de la ville attend de chacun, la maîtrise des principes budgétaires et la connaissance des mécanismes d’exécution des différentes phases d’exécution et d’évaluation du budget ainsi qu’une gestion saine des crédits mis à sa disposition.

Tous comptables pour les résultats

Pour Godefroid Misenga, Coordonnateur du Coref, le train du développement démarre avec une vision incarnée par les dirigeants. Il a interpellé les participants sur un adage de Martin Luther King qui dit : « S’ils vous incombent de balayer les rues, balayez les rues comme personne ne l’a jamais fait. Balayez si bien que les gens s’arrêteront et diront ici vivait un grand balayeur qui faisait bien son travail ». Une façon pour lui de dire  qu’à chaque fois qu’on est appelé à des postes de responsabilité, il faut décider de faire les choses comme si c’est Dieu qui a appelé pour ce moment précis de l’histoire.

A l’en croire, un Gouvernement doit jouer en équipe qui sous-entend que pour chaque membre, de participe à l’action collective en veillant à la cohérence d’ensemble du Groupe. « Les Membres doivent savoir que tôt ou tard, ils seront tous comptables de l’atteinte ou non des résultats », relève-t-il. Et les thématiques qui sont abordés pendant ces trois jours doivent nécessairement apporter des réponses claires concernant entre autres la gestion des finances publiques ; la gouvernance et le leadership ; la problématique de la corruption et la déontologie professionnelle ; le système de passation des marchés publics et la décentralisation.

Gouvernement efficace attendu

Devant la presse, Freddy Bonzeke, Directeur du cabinet du Gouverneur de la ville indique qu’à la notion de gestion axée sur les résultats, ainsi que du leadership il faut ajouter celle basée sur les réponses rapides. Car, le Chef de l’exécutif provincial voudrait renforcer les capacités de son équipe gouvernementale en vue de leur permettre d’avoir des connaissances nécessaire pour manipuler le budget fixé à 911 milliards CDF qui venait d’être adopté par l’Assemblée Provinciale. Son ambition étant de voir cet instrument de gestion être connu, les procédures de gestion maitrisées pour la mobilisation accrue des recettes.

Car, c’est lorsque les 911 milliards CDF tels que prôné dans le budget seront mobilisés que la priorité en terme de dépense serait l’assainissement de la ville à travers le programme de Kinshasa Bopeto. « Le Gouverneur voudrait avoir un gouvernement efficace capable d’apprécier les résultats en temps réel », dit-il.

Il signale que c’est depuis le mois de juillet que le gouverneur avait sollicité l’organisation de ce séminaire. Ce qui tombe à point nommé puisqu’il vient de défendre le budget de l’année 2020 qui nécessite un renforcement de capacité des acteurs impliqués.

Judith Asina   

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Cathédrale Notre-Dame de la paix de Bukavu

Congrès National de Petits Chanteurs : Des milliers de jeunes s’engagent à sensibiliser sur la paix et la cohésion sociale

Après l’étape de Goma, le Congrès National pour la paix de Petits Chanteurs du Congo …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire