la Dynamique des Jeunes Leaders du Sud-Kivu

Kinshasa : la Dynamique des Jeunes Leaders du Sud-Kivu brise le silence et s’exprime sur la situation qui prévaut dans la province

Après un long moment d’observations et d’analyses, les Jeunes Leaders du Sud-Kivu vivant à Kinshasa brisent leur silence et s’expriment sur la situation sociopolitique qui prévaut dans leur province d’origine.

Dans un communiqué publié ce jeudi 9 septembre 2021 dont copie est parvenue à la rédaction de Matininfos.net, ces Jeunes Leaders saluent l’engagement patriotique et la détermination des organisations de la société civile, dans leur mission régalienne, qui ne cessent de dénoncer les multiples formes de violation des droits humains, de la pratique de corruption, des pillages des ressources naturelles dont les minerais, en province du Sud-Kivu. Des maux, qui rongent la société.

 »Nous saluons l’initiative prise par le Bureau de l’Assemblée Nationale à dépêcher une délégation en territoire de Mwenga, dans la Province du Sud-Kivu, en vue de recueillir les informations nécessaires sur l’exploitation illégale des minerais par des sujets étrangers », peut on lire dans ce document.

Dans la même logique de ce communiqué, les Jeunes Leaders du Sud-Kivu vivants à Kinshasa s’interrogent sur le mobile et les contours liés à cette exploitation illégale des minerais, qui à ce jour fait couler beaucoup d’encres et des salives en République Démocratique du Congo aux vues et au su de l’autorité provinciale du Sud-Kivu qui malgré elle, venait de publier un arrêté portant suspension de l’exploitation illégale des minerais par 6 entreprises chinoises.

Est-ce une complicité, une ignorance ou une incompétence ; s’interrogent-t-ils.

 »Nous attendons beaucoup de cette délégation dépêchée par le Bureau de l’Assemblée Nationale un rapport non complaisant et qui identifie les vrais problèmes ainsi que les acteurs clés impliqués de près ou de loin dans cette exploitation illégale des minerais. Une situation qui appauvrit non seulement notre province, mais aussi viole les lois de la République », poursuit ce communiqué.

Et d’ajouter,

 »Cette situation longtemps décriée dans le territoire de Mwenga, serait similaire à celle que les populations de Fizi et Shabunda vivent impuissamment et dans un silence observé du gouvernement provincial »

Toutefois, ces Jeunes engagés dans le développement de leur province, notent que ce rapport permettra à la justice congolaise et à l’Assemblée Provinciale de pouvoir sanctionner les coupables.

S’agissant de la question qui prévaut à Uvira, les Jeunes Leaders indiquent qu’ils suivent de près et déplorent la situation sécuritaire précaire qui persiste à ce jour dans la Collectivité chefferie de Bavira.

Sur ce, ils demandent à l’autorité provinciale de fournir plus d’efforts quant à la protection et la sécurisation des populations de ce coin afin d’y établir une paix durable.

En outre, ils demandent au Gouverneur de province Théo Ngwabije Kasi d’effectuer une mission urgente à Uvira pour un long moment, en vue de réunir toutes les communautés de Fizi et Uvira autour d’une même table, dans le souci de travailler et réconcilier ces communautés qui veulent l’obtention immédiate d’une paix et une stabilité dans cette zone.

Au vue de la succession des événements politiques dans cette province,  »il revient donc aux députés provinciaux de prendre leurs responsabilités en main et de tirer les conséquences », concluent-ils.

Rédaction

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Ferdinand Kambere

RDC : Vers un rapprochement entre la coalition Lamuka et le FCC?

« Le mariage entre les plateformes de l’opposition, tant qu’on tient sur les mêmes objectifs pour …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire