Mukuna

Le TGI/Kalamu rejette la demande de liberté provisoire de Pascal Mukuna

La demande de liberté provisoire du président de l’Éveil patriotique Pascal Mukuna vient d’être rejetée par le Tribunal de Grande Instance (TGI)/Kalamu ce lundi 01 juin.

Pas de fumée blanche pour la liberté provisoire du Chef de file de l’Éveil patriotique.Une demande dans ce sens a été introduite le jour de la première audience. La prochaine audience interviendra le 05 juin prochain.

Ce procès a démarré le vendredi 29 mai à la prison de Makala. Le pasteur de l’Assemblée Chrétienne de Kinshasa (ACK) est accusé par Mamie Tshibola, veuve de son ancien collaborateur Kantshia Milongo pour  » viols et menaces de mort ».

Des faits survenus juste après une plainte déposée par Mukuna contre l’ex-raïs Joseph Kabila sur des exactions des droits de l’homme et des présumés crimes commis durant ses 18 ans au pouvoir.

Pascal Mukuna était entendu au Parquet général près la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe le 13 mai dernier.
Cette instution judiciaire l’avait placé sous mandat d’arrêt provisoire (MAP) après une confrontation avec Mamie Tshibola. Il a alors été transféré au CPRK le 14 mai aux premières heures de la matinée, après avoir passé la nuit au cachot du Parquet général près la Cour d’appel de la Gombe.

Gloire BATOMENE

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire