Stephen Bwansa

Manifeste du citoyen « Esili »: Stephen Bwansa dénonce le fait d’écarter la MP !

Il pense que cela constitue une bombe à retardement. Malgré que l’initiative des acteurs congolais des acteurs congolais réunis à Paris soit louable, sa sortie médiatique est un échec. Stephen Bwansa, Secrétaire Exécutif du PPRD/Chine ne voit pas comment une lutte peut être menée dans la démocratie, sans rassembler tous les classes politiques. Pour lui, il est impossible d’aspirer au bonheur, s’il ne faut  agir qu’autour des slogans tels que « Esili, Yebela, ou wumela ».

Comme pour répondre aux acteurs congolais qui ont lancé  le manifeste du Citoyen « Esili » (c’est terminé en lingala)  à partir de Paris, il considère que c’est l’esprit de soustraction et de division qui ramène souvent le Congo à un cercle vicieux depuis son accession à l’indépendance. Et, ces deux formules ressemblent à un somnifère à forte dose, qui crée le chaos et empêche à la RDC de demeurer solidement debout. « Le jour que mes compatriotes comprendront que l’avenir de chaque Etat souverain est la résultante des compromis entre leader politique sans soustraire l’une ou l’autre camp, alors le pays avancera », relève-t-il. Raison pour laquelle, il en appelle à une table ronde nationale qui regroupera toutes les tendances, afin de mettre fin (Kosilisa en lingala) à la crise.

Stephen Bwansa préfère plutôt la formule « Tosangana Po na Ekolo na biso » (unissons-nous pour notre pays en lingala) au lieu de « Esili » (c’est fini en lingala). Il se réfère ici, au parcours des nations qui ont réussi, qui ont fait de l’unité des leaders politiques, de la diaspora et combattants leur cheval de bataille.

D’ailleurs, la diaspora d’Asie où il se trouve, est prête à offrir un cadre de réflexion économique de développement social, de paix, sécurité et démocratie dans le but de jeter une bonne base pour le développement.  Cela, sous la coordination des Ministres des Affaires Etrangères et de la Coopération au Développement.

Cependant, s’il faut penser à en finir pacifiquement avec la crise actuelle, il serait mieux de se rapprocher aux Autorités compétentes pour recevoir la vraie information, avant d’affûter les armes dans cette lutte pour la démocratie du pays, qui s’avère se trouver au garage depuis l’époque de Lumumba.

Il considère le fait d’écarter brutalement la MP, sa famille politique, comme une bombe à retardement, alors que chacun se prépare aux élections qui pointent à l’horizon. « On ne bloque jamais la marche du TGV d’une manière brutale. Et lorsqu’un avion est déjà en plein vol, on ne brusque pas le changement de sa fréquence, de peur de provoquer un crache », conseille-t-il, de peur de provoquer une haine.

Au sujet de la Constitution et de l’Accord de la Saint sylvestre qui a été déclaré violé dans le manifeste du citoyen « Esili », Stephen Bwansa signale que toutes les lois du monde résultent de l’expérience du passé. Encore qu’aujourd’hui, il faut accepter de partager les expériences basées sur des critères juridiques des autres. Mais en sachant que lesdits critères n’ont parfois pas les mêmes enjeux environnementaux et culturels.

Droit de l’homme

Pour Stephen Bwansa, les Droits de l’homme sont des garanties humaines que le droit international reconnait comme valeur et sécurité. Une obligation qui exige au peuple de respecter les lois de la république, son Gouvernement et toutes les institutions du pays. D’ailleurs, comme le climat démocratique du moment est inquiétant, le congolais  devrait décortiquer son histoire économique, politique, culturelle, scientifique en vue de dénicher les sources qui font stagner le développement du pays. « La pensée qui  dit les Chefs d’États africains sont des dictateurs est une réalité teinté », dit-il. D’où, ceux qui croient avoir la magie de la démocratie doivent apprendre à respecter les engagements de l’Etat congolais.

Judith Asina

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Kinshasa - Gombe

Le démembrement programmé de la RDC (Tribune de Serge Gontcho)

Le démembrement de la RDC n’est pas une simple psychose mais bien une réalité mathématique …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire