matata-ponyo

Matata Ponyo : Acharnement ou mauvais sort ?

Après l’affaire Bukanga-Lonzo dont il a été soustrait des poursuites avec notamment le refus de la levée de ses immunités par le sénat, l’ancien premier ministre, Matata Ponyo, est de nouveau poursuivi par la justice pour des faits datés de 2013, soit huit ans passés.

Dans son réquisitoire transmis au Président du Sénat, le procureur général près la cour constitutionnelle sollicite cette fois, non pas la lavée des immunités, mais l’autorisation d’instruction à charge de Matata.

Pourquoi le poursuivre aujourd’hui alors que dans son réquisitoire, le procureur Mukolo Nkokesha note que le dossier RI 3448/D.023/30182/PGR/2013 a été ouvert à la demande de l’ancien Président de la République, Joseph Kabila ?

Pourquoi avoir attendu si longtemps ? Peut-être parce que la justice a son mode de fonctionnement, certes. Mais, à considérer la proximité, sinon l’exhumation de cette nouvelle affaire après celle de Bukanga-Lonzo, l’on peut être tenté de dire que s’il n’est pas victime d’un quelconque acharnement, Augustin Matata est peut-être victime d’un mauvais sort.

Alors qu’il n’était plus Premier ministre et n’était donc couvert d’aucune immunité, pourquoi n’avait-il pas été poursuivi ? Difficile de répondre à cette question. Ce qui semble pourtant certain, est qu’avec cette nouvelle affaire, l’homme à la cravate rouge se s’en sortira pas, sans laisser quelques plumes lui qui dénonçait, il y a quelques jours, une justice « politiquement motivée ». Surtout qu’à la suite du non levée de ses immunités, le Chef de l’Etat a donné de la voix récemment, dénonçant une certaine « maffia » qui règnerait au Sénat.

Bahati Lukwebo est donc piégé : ne pas livrer, cette fois, Matata à Justice reviendrait à dire, sinon confirmerait l’hypothèse selon laquelle il travaille contre la vision Chef de l’Etat. Livrer Matata, malgré lui, assurerait sans nul doute sa survie politique et son avenir au sein de l’Union sacrée et aux cotés de Félix Tshisekedi. L’enjeux est donc de taille pour le Président du sénat.

PM

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Sylvano Kasongo et les journalistes

Incidents de la marche du 15 septembre : des journalistes trouvent un compromis avec le Général Kasongo

Le Commissaire provincial de la Police ville de Kinshasa, le Général Sylvano Kasongo a reçu …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire