Jean Claude Katende - Président National Asadho

Me Jean Claude Katende à l’équipe de campagne de Shadary: « Un jour, ce régime derrière lequel vous courrez se retournera contre vous»

Dans sa page d’opinion libre, Me Jean Claude Katende félicite tous ceux qui ont travaillé pour ce régime depuis 2001, aussi ceux qui ont choisi la consolidation dudit régime en adhérant au Front Commun pour le Congo (FCC)  et ceux encore qui ont accepté de travailler pour la victoire de Monsieur Emmanuel Ramazani Shadary aux élections de décembre 2018.

Cet activiste de droit de l’homme s’inquiète en ce terme: « Nous savons tous que ce régime injuste et inhumain. Nous savons tous que sous ce régime, certains congolais qui ont milité pour la démocratie, les élections transparentes et les droits de l’Homme ont été tués (Floribert CHEBEYA, Rossy MUKENDI, Luc NKULULA…) Le Congo a été pillé au profit des individus ou d’autres pays« .

Et de poursuivre, plusieurs congolais ont été massacrés dans le Kongo Central, le Kasai, à Kinshasa, dans la province orientale, et d’autres continuent à être tués au Nord-Kivu (BENI).

Le comble de tout selon maitre Jean Claude Katende est que les congolais vivent dans une pauvreté qu’on ne peut pas nommer tant à Kinshasa qu’en province. Ce régime ne se soucie pas d’eux.

Les congolaises et congolais qui ont choisi de servir un tel régime, en dépit de la situation chaotique, qu’il a créé, c’est leur choix. et cet homme de droit croit que c’est un choix réfléchi et sans contrainte.

Maitre Jean Claude Katende tient seulement à rappeler à chacun d’eux que quand on travaille au maintien et à l’épanouissement d’un régime injuste et inhumain, il finit toujours par se retourner contre ses propres constructeurs ou artisans un jour. Il le dit en ce terme:

« Un jour, ce régime derrière lequel vous courrez se retournera contre vous. Un jour, vous vous souviendrez que vous avez (pasteurs, musiciens, politiciens, footballeurs, acteurs sociaux…) abandonnés votre peuple au profit de votre joie personnelle. Un jour, vous vous souviendrez que d’autres congolais qui avaient servi ce régime, quand ils les ont quittés, ils ont été maltraités et vilipendés. Ils crient, mais personne ne les entend.« 

Maitre Jean Claude Katende préfère mourir pauvre que de servir un régime qui ne sert pas le peuple congolais et le Congo.

Cet activiste de droit de l’homme encourage ceux qui ont refusé de fléchir les genoux de maintenir leur choix qui semble difficile, en ce moment, mais qui est juste. La dignité du Congo et de notre peuple en dépend conclut- il.

Joël imbole

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Kisangani : La conférence du Dr Denis Mukwenge hypothétique !

Kisangani: Manœuvres politiques pour empêcher la conférence de Mukwege?

Déjà délocalisée de l’université de Kisangani à l’institut français, la conférence du prix Nobel  de …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire