Home / A La Une / Muyembe :  » Vers fin mai début juin, on aura le pic, le coronavirus a plus d’impact sur la vie sociale et l’économie. Ça fait peur »
Dr Muyembe -

Muyembe :  » Vers fin mai début juin, on aura le pic, le coronavirus a plus d’impact sur la vie sociale et l’économie. Ça fait peur »

Le Coordonateur du Secrétariat technique de l’équipe de riposte de Covid-19, le docteur Jean-Jacques Muyembe a annoncé le pic épidémiologique pour fin mai et début juin et non plus lors de deux premières semaines du mois de mai comme initialement annoncées. Il a également évoqué la peur que suscite cette pathologie, vu son impact sur la vie sociale et l’économie quand bien même la malaria cause plus de décès dans le monde.

La Covid-19 bien qu’elle cause moins de mort que le paludisme fait trembler toute la planète. La vie sociale et l’économie mondiale sont frappées de plein fouet.

« Il faudra encore un peu plus de temps mais nous pouvons espérer que vers fin mai début juin, on aura le pic. La malaria c’est la maladie qui tue le plus mais le coronavirus a plus d’impact sur la vie sociale et sur l’économie. C’est surtout ça qui fait peur« , a-t-il nuancé.

LES EXPERTS CHINOIS POUR PARTAGER LEUR EXPÉRIENCE

A en croire ce grand virologue, la solution pour cette maladie est mondiale et au cas où la RDC présenterait une solution, elle doit être scientifique et testée. Dans le même ordre idée, le docteur Muyembe a explicité le rôle de 12 experts chinois dans la riposte.

« C’est une maladie mondiale, la solution est également mondiale. Mais si la RDC présente une solution, il faut qu’elle soit scientifique, testée de sorte qu’elle puisse servir à la fois à la population congolaise et éventuellement mondiale. Les experts chinois sont venus simplement pour partager leur expérience. Vous vous rappelez en 2012, l’équipe de l’INRB s’est déplacée jusqu’à Abidjan, au Grand-Bassam pour former nos collègues de Côte d’Ivoire. C’est l’échange international. C’est pour dire voilà nous avons connu une maladie nouvelle, nous avons développé des connaissances sur elle et voici que nous faisons« , a-t-il précisé.

A en croire l’OMS, dans la fourchette du 1er janvier au 1er mai courant, le Coronavirus a causé la mort de 237.469 personnes dans le monde et la malaria 327.267 personnes.

Gloire BATOMENE

Essayer encore

kamerhe

Me Kabengela/Avocat de V.K nuance : « la composition n’a pas changé, mais il y a eu changement dans la composition »

La composition n’a pas changé mais il y a eu changement dans la composition, nuance …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire