Kevin Kabudji, prédident de la Commission des jeunes de la paroisse Saint François de Sales condamne des propos désobligeants à l'endroit de l'archevêque métropolitain de Kinshasa
Kevin Kabudji, prédident de la Commission des jeunes de la paroisse Saint François de Sales condamne des propos désobligeants à l'endroit de l'archevêque métropolitain de Kinshasa

Propos dégradants contre Ambongo/St François de Sales: le président Kevin Kabudji exhorte les jeunes à ne pas céder à la manipulation des pêcheurs en eaux troubles

Le président de la Commission des jeunes de la paroisse Saint François de Sales dans la commune de Kintambo, Kevin Kabudji est sorti de son silence pour exhorter les jeunes à ne pas céder à la manipulation des pêcheurs en eaux troubles en mal de positionnement. Ce, suite à des propos dégradants tenus contre l’archevêque métropolitain de Kinshasa, Fridolin Ambongo Besungu, le dimanche 1er août dernier par un groupe d’individus non autrement identifiés devant sa résidence, le centre Lindonge à Limete.

Les réactions fusent de partout pour condamner avec la dernière énergie des propos désobligeants et la tentative d’attaque de la résidence de Fridolin Ambongo.

Pour tordre le cou de cette frange de la jeunesse qui n’a pas de repère et qui se perd en cédant facilement à la manœuvre, aux combines, le numéro un de la Commission des jeunes de la paroisse Saint François de Sales, a eu des mots justes.

« Je condamne avec la dernière énergie ces injures contre l’archevêque métropolitain de Kinshasa. J’invite les jeunes de la paroisse Saint François de Sales, de notre doyenné, de l’archidiocèse de Kinshasa ainsi que ceux d’autres confessions religieuses à barrer la route à l’intolérance dans un pays qui se dit démocratique et où nous sommes censés vivre un véritable État de droit prôné par la première institution du pays. Que les jeunes soient vigilants, calmes et ne cèdent pas aux chants de sirènes des pêcheurs en eau troubles qui veulent diviser les Congolais, les monter les uns contre les autres. La tolérance, les débats d’idées doivent prendre le dessus sur l’immoralité, les violences« , a martelé cet ancien chef du groupe Acolytat de la paroisse chère au curé Aimée Lusambu.

Le dimanche 1er août dernier, des jeunes non autrement identifiés ont tenu des propos injurieux à l’endroit du Cardinal Fridolin Ambongo et ont posé des actes de vandalisme devant sa résidence.

Gloire BATOMENE

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Ferdinand Kambere

RDC : Vers un rapprochement entre la coalition Lamuka et le FCC?

« Le mariage entre les plateformes de l’opposition, tant qu’on tient sur les mêmes objectifs pour …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire