maire de Goma

RDC : Enfin le maire de la ville de Goma sort de son silence

Le maire de la ville de Goma vient de répondre à la lettre lui adressée par le gouverneur de province Carly Nzanzu, lui demandant de s’expliquer sur le message portant sa voix qui a tant circulé sur les réseaux sociaux.

Dans sa communication de ce samedi 10 octobre, Muissa Kesse Timothée a, d’abord, demandé pardon à la population de sa juridiction en particulier et à la communauté congolaise en général lors de sa sortie médiatique scandaleuse pendant le séjour du président de la République dans la ville touristique de Goma.

Le chef de la municipalité gomatracienne indique qu’il l’avait déclaré par émotion vue que le phénomène de l’insécurité est devenu courant dans la ville de Goma, et même pendant le séjour du chef de l’État dans la ville.

Dans cette communication devant la population, le maire de souligne que son message a été mal interprèté par ses détracteurs qu’il invite à utiliser des moyens indiqués s’ils veulent occuper son siège à la tête de la maire.

« Vous savez, je suis le père de toute une communauté. En tant que père, j’étais vraiment touché après avoir appris la mort des personnes et le kidnapping des autres à Mugunga. J’étais entrain de pleurer au dedans de moi, c’est pourquoi je demande pardon à ma population population. J’étais fort émotionné», a-t-il dit.

De la contradiction totale

Une faute avouée est à moitié pardonnée dit-on.
Après avoir reconnu qu’il a dérayé, Timothée Kesse n’a pas tardé à se contredire.

« il y a des personnes qui ont fait de montage sur ce que je n’ai pas dit. C’est pourquoi à la population de Goma, je leur dit que tout ce qui se dit sur moi je n’y suis pour rien. Les gens mal intentionnés ont juste diffamaté ma voix pour troubler la situation en ville de Goma», a conclu monsieur le maire.

Entre temps, les acteurs de la force vive de la province invitent le maire à démissionner simplement car sa communication de ce jour jette encore du carburant sur le feu. Ils estiment qu’il serait de mèche avec ce groupe d’inciviques.

Le maire de la ville de Goma aurait déclaré à la presse la fois dernière que les bandits qui insécurisent devraient attendre que le président le départ du chef de l’État pour continuer leurs bavures.

Jules Ninda

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Kabila et Tshisekedi

Cach-Fcc : Félix Tshisekedi sonne le glas!

C’était l’un des discours les plus attendus. Mais à la fin du suspens, les prêtres …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire