Confessions réligieuses en RDC

RDC: Le cadre de concertation de la société civile se dit prêt à jouer le sapeur pompier entre les confessions religieuses

Les confessions religieuses sont loin de s’accorder sur la question de la désignation du président de la Commission électorale nationale indépendante CENI.

Une cacophonie qui risquerait de perturber le processus électoral de 2023, d’où la société civile devrait aussi entrer en danse et jouer un rôle pour ramener toutes les parties à un consensus.

Danny Singoma B., Coordonnateur du Cadre de Concertation Nationale de la société civile en RDC, se dit être prêt à jouer le sapeur pompier.

 »Nous nous proposons de rencontrer les confessions religieuses pour savoir quel rôle nous pouvons jouer en tant que cadre de concertation de la société civile. Nous les appelons à pouvoir s’ouvrir à une intervention des autres acteurs de la société civile », a-t-il dit.

Toutefois, le Directeur Général de l’ONG CENADEP exprime sa crainte.

 »Si le consensus n’est pas trouvé, il faudra passer au vote comme l’indique leur charte. Ce qui n’est pas souhaitable car ça réduirait la crédibilité du président de la CENI et ça va créer une sorte de division. Il est étonnant à ce jour de voir que les confessions religieuses n’arrivent plus à s’attendre mais nous leurs souhaitons une bonne chance car le consensus est nécessaire », conclut-il.

Pour rappel, le président de l’Assemblée nationale a accordé 48 heures à toutes les parties en vue de retourner sur la afin de remettre les procès verbaux de cette désignation au bureau du parlement.

Jules Ninda

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Ferdinand Kambere

RDC : Vers un rapprochement entre la coalition Lamuka et le FCC?

« Le mariage entre les plateformes de l’opposition, tant qu’on tient sur les mêmes objectifs pour …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire