mercredi, 13 novembre 2019
Home / A La Une / RDC : Le ministre de la Santé fait de l’amélioration de la qualité des soins son cheval de bataille
Légende de la photo, le ministre de la santé (au milieu), son vice (à gauche) et le médecin directeur du HGRK (à droite)
Légende de la photo, le ministre de la santé (au milieu), son vice (à gauche) et le médecin directeur du HGRK (à droite)

RDC : Le ministre de la Santé fait de l’amélioration de la qualité des soins son cheval de bataille

Dr. Eteni Longondo, Ministre de la santé a visité, mercredi 11 septembre 2019, six grandes formations sanitaires de Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo. Objectif ? S’enquérir de la situation des structures de soins de santé dans la capitale afin de mettre en œuvre un programme d’amélioration de la qualité des soins de la population.

Pour cette visite, une première du genre depuis son accession à ce Ministère, Eteni Longongo était à la tête d’une délégation composée d’Albert Mpeti,  Vice-ministre de la santé et du Dr Yuma Ramazani, Secrétaire général à la Santé. Ils  ont, tour à tour, visité les Cliniques Universitaires de Kinshasa (CUK), l’Hôpital de l’Amitié sino-congolaise de N’Djili, l’Hôpital du Cinquantenaire, l’Hôpital militaire central du Camp Kokolo, l’Hôpital général de référence de Kinshasa (HGRK) et la Clinique Ngaliema.

Selon le ministre, les institutions sanitaires de la République doivent répondre aux normes internationales en vue de mettre en œuvre le projet de la Couverture sanitaire universelle du Chef de l’Etat, qui place la santé parmi les piliers importants du pays.

Partout, où il est passé, Dr. Eteni Longongo a insisté sur l’amélioration de la santé publique et les conditions socio-professionnelles des personnels soignants, l’offre des soins de qualité à la population, la collaboration de tous les hôpitaux avec le Ministère de la Santé ainsi que la lutte contre les antivaleurs. Allusion faite ici au vol et la corruption dans le domaine de passation des marchés. Cela, dans le but d’obtenir un impact de haut niveau  dans le secteur de la santé.

Parmi les difficultés présentées par les médecins directeurs de ces structures sanitaires visitées, figurent le manque des subventions de l’Etat, l’encadrement des personnels soignants dans la paie, le manque d’intrants et des produits pharmaceutiques. Il y a également le sous-équipement en matériels spécifiques, le problème ayant trait à la réhabilitation des infrastructures ainsi que le recouvrement des créances auprès des certaines institutions de l’Etat conventionnées dans les structures sanitaires.

Toutefois, le Ministre s’est dit satisfait de voir certains hôpitaux de Kinshasa, notamment l’Hôpital du Cinquantenaire, qui selon lui, permet à la RDC de prendre en charge les patients au plus haut niveau avec de bonnes conditions de travail du personnel. «Nous souhaitons avoir des pareils centres dans chaque province à travers la RDC. Cela nous éviterait des dépenses publiques que nous engageons toujours lors des transferts des malades à l’étranger», a-t-il déclaré. Aussi, a-t-il encouragé la Clinique Ngaliema, qui, en dépit des difficultés dont elle fait face, continue à garder son standard de structure sanitaire un peu plus élevé.

Judith Asina

Essayer encore

Irène-Esambo

RDC : Vivement des infrastructures adéquates pour l’intégration de la personne vivant avec handicap

C’est le combat de la Ministre Déléguée en charge de la personne vivant avec handicap …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire