les élus de Bas-Uélé

RDC: les élus de Bas-Uélé menacent de quitter l’Union Sacrée

Quelques jours après l’élection du nouveau Gouverneur de la Province du Bas-Uélé, la crise semble persister à l’Assemblée Provinciale.

Dans une déclaration faite ce vendredi 27 mai 2022 au Ministère de l’intérieur, Sécurité et affaires coutumières à Kinshasa, le Groupe de 13 députés provinciaux membres de l’Union Sacrée ont fait savoir que les violons ne s’accordent plus entre eux et la présidence du Bureau actuel de l’Assemblée provinciale.

Ces derniers reproche à la présidente de la violation flagrante de la Constitution et du Règlement Intérieur de l’hémicycle, l’incompétence et le détournement.

Invités en toute urgence à Kinshasa depuis le 16 mai dernier par le Vice-premier Ministre, Ministre de l’intérêt et sécurité Daniel ASELO pour consultations, ces 13 députés provinciaux ont exprimé leur indignation pour le traitement et méfiance dont ils subissent depuis leur invitation.

 »Depuis le 16 mai dernier à ces jours, nous étions invités officiellement à Kinshasa par le VPM Daniel ASELO et nous subsistons de nous mêmes« , a indiqué l’honorable Oumar Vulakulu, président du PAJ de cet organe délibérant.

Toutefois, ces élus menacent de quitter l’Union Sacrée si aucune solution n’est trouvée quant à leur problème.

 »Le Groupe de 13 députés provinciaux menace de quitter l’Union Sacrée et rester en opposition si Kinshasa estime bien protéger la minorité de deux députés du bureau au détriment d’une majorité constituée en faveur de la vision de Chef de l’Etat. Alors qu’il y beaucoup de matières à traiter au sein de notre Assemblée, la solution n’est pas à Kinshasa mais plutôt dans la salle des plénières et respectant les lois de notre pays », a-t-il renchérit.

Le G13 dénonce également l’immixtion du VPM Daniel ASELO dans la gestion interne de l’organe délibérant de Bas-Uélé.

 »Empêcher ou suspendre l’acte constitutionnel et réglementaire devoluaux députés provinciaux de retirer confiance aux membres du bureau que eux-mêmes ont donné confiance c’est l’immixtion au fonctionnement interne de l’assemblée provinciale« , conclut-il.

Il sied de noter que 8 de ces 13 députés ont été Invalidés par le bureau de l’Assemblée provinciale en violant les textes légaux. Une décision que le groupe parlementaire de 13 députés provinciaux jugent de nul et sans effet.

Rédaction

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

RDC/Célébration 30 juin 2022: l'hôtel de Ville de Kinshasa fixe les dispositions pratiques

RDC/Célébration 30 juin 2022: l’hôtel de Ville de Kinshasa fixe les dispositions pratiques

La République Démocratique du Congo célèbre le 62eme anniversaire de son accession à l’indépendance ce …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire