Douce Namwezi

RDC: les messages de consolidation de la paix et la cohésion sociale décorent le Requiem pour la paix à Goma

La ville de Goma a vécu ce Lundi 25 octobre la fréquence de la deuxième édition du Requiem pour la paix à travers des chants et danses véhiculant des messages de paix dans un spectacle tenu en la salle Saint Vincent de Paul.

Organisé par Uwezo Africa Initiative, ce Requiem pour la paix vise la représentation d’un symbole d’union et de cohésion sociale nationale en offrant au peuple congolais une occasion de se recueillir autour d’une question commune pour tous, en vue de prier le repos des âmes des victimes des guerres.

Requiem pour la paix à Goma-

Pour Douce Namwezi, Coordonnatrice de cette association sans but lucratif, le but de ce projet du Requiem pour la paix est d’agir pour que la paix véritable soit construite sur la réconciliation et la cohésion sociale sur toute l’étendue de la RDC,

 »L’objectif de ce requiem est de jouer ce rôle symbolique de recuiellement en mémoire des personnes chères qui nous ont quittées à travers les chants, à travers des prestations culturelles pour pouvoir nous remémorer et chanter pour le repos des âmes des personnes qui nous ont quittées pendant les conflits », a-t-elle dit.

Par ailleurs, elle a souligné qu’il y’a des personnes qui se sont mises ensemble pour se demander et réfléchir à quel moment où les congolais s’arrêteront et penser sur leur passé pour pouvoir se remémorer et surtout pour pouvoir pleurer les personnes chères qui les ont quittées.

La coordinatrice de l’organisation Uwezo Africa Initiative a indiqué qu’elle attend de ce Requiem une prise de conscience par rapport à l’appréciation du spectacle et aux messages véhiculés par des chants.

 »Nous pensons qu’à travers ce moment ça sera une façon de prise de conscience par rapport non seulement à l’appréciation du spectacle mais aux messages qui sont véhiculés par des chants, des messages de paix, des messages de recueillement, des messages de cohésion sociale et nous espérons que progressivement à travers le chant qui est un outil utilisé depuis notre tradition ancestrale pour véhiculer des messages car on chante pour se redonner espoir, pour se redonner la force et nous espérons qu’à travers ces chants, on peut lancer ce message d’espoir et nous pouvons vivre en paix encore dans notre pays », a-t-elle poursuivi.

Il sied de noter que
 »La paix et la cohésion sociale, le devoir de d’histoire » sont les messages clés de cette deuxième édition du Requiem qui est la continuité de la première édition organisée en février 2020.

Cette deuxième édition a été lancée le 21 octobre 2021 à Kaniola dans le Sud-Kivu, un milieu qui a connu aussi des massacres, en passant par la Ville de Bukavu et Goma et s’achevera à Kinshasa le vendredi 29 octobre.

Jules Ninda

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Vodacom

Vodacom Congo, meilleur employeur des femmes en RDC, lutte contre les violences domestiques grâce à sa politique globale

En 2019, le Groupe Vodacom a commandé une étude à KPMG qui a suggéré que …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire