Félix Tshisekedi, Jean Pierre Bemba et Moise Katumbi

RDC : l’Union Sacrée de la Nation en débandade

Comme tout le monde s’y attendait, l’avortement de la politique de l’Union Sacrée de la Nation, vision mise en place par le Président de la République Félix Tshisekedi, était bien prévisible au départ.

Comme la question RAM et bien d’autres qui divisent les opinions au sein de l’Union Sacrée de la Nation, cette fois c’est celle de la désignation des animateurs de la Commission Électorale Nationale Indépendante CENI qui s’invite dans le jeu.

Après des frustrations répétées et allergiques, le parti Ensemble pour la République de Moïse Katumbi et les Groupes Parlementaires MS-G7 et AMK & Alliés tapent du poing sur la table et remettent le Président de l’Assemblée Nationale MBOSO Nkodia face à ses responsabilités.

« En convoquant l’Assemblée Nationale en plénière ce vendredi 15 octobre en vue d’entériner un Rapport fabriqué de toutes pièces pour une commission controversée sur le processus de désignation des animateurs de la CENI, commission consultée en violation des dispositions sur la loi organique de la CENI, le président MBOSO Nkodia, faisant lui-même des dispositions du règlement intérieur de l’Assemblée Nationale, montre sa détermination à mettre sur pied une centrale électorale nationale ayant vocation d’orchestrer un nouveau cafouillage dans notre pays« , peut-on lire dans une déclaration signée ce vendredi 15 octobre par les députés de ces groupes parlementaires.

Dans ce document, ces députés nationaux précisent que « des informations faisant état d’éventuels candidats issus d’Ensemble pour occuper des postes au sein de cette CENI par de manœuvres de blocage, n’engagent nullement la responsabilité du Président Moïse Katumbi et de sa famille politique« .

Ensemble et les deux groupes parlementaires considèrent, dans cette correspondance, que les principes de valeurs qui fondent l’Union Sacrée de la Nation sont trahis chaque jour au profit des intérêts des quelques individus au détriment de la justice et du bien-être du peuple congolais.

Par ailleurs, Ensemble et ces deux groupes parlementaires ont alerté et se sont engagés de réévaluer la situation du pays ainsi que leur participation au sein de l’Union Sacrée de la Nation, avant d’appeler le peuple congolais à la mobilisation pour sauver le pays de la décadence et du chaos.

Jules Ninda

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Vodacom

Vodacom Congo, meilleur employeur des femmes en RDC, lutte contre les violences domestiques grâce à sa politique globale

En 2019, le Groupe Vodacom a commandé une étude à KPMG qui a suggéré que …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire