RDC : Décès de l'apôtre Emmanuel Mbiye à Paris en France

RDC : Prof Doudou Kaganda retrace les causes et conséquences des conflits intercommunautaires dans le Sud-Kivu

La Province du Sud-Kivu est l’une des provinces de la République Démocratique du Congo touchées par des conflits intercommunautaires violents, affectant plusieurs secteurs notamment la cohésion sociale ainsi que l’économie de cette entité.

Selon le professeur Philippe Doudou KAGANDA, Sociologue et Modérateur du Cadre Provincial de Plaidoyer pour la Paix et la Cohésion sociale, les conflits fonciers et de pouvoir seraient parmi les causes de fléau sociétal.

 »Les causes des conflits intercommunautaires sont nombreuses et de plusieurs ordres. Nous avons les causes foncières: ici il s’agit ici des discordances des limites des champs et des entités coutumières, dans d’autres contrées nous avons le dispute de pouvoir local ou traditionnel notamment le dédoublement des animateurs; il y a aussi la cause identitaire où certaines communautés se rejettent à cause de leurs appartenances ethniques; les décisions politiques et administratives qui enveniment la situation comme la question de la commune de Bijombo où on a évoqué l’intronisation d’un chef coutumier contre un autre Camp, la présence des groupes armés (…)« , a-t-il expliqué le professeur Philippe D. joint au téléphone par la rédaction de Matininfos.net ce vendredi 24 septembre 2021.

Il a toutefois relevé quelques conséquences liées à ces causes.

 »Comme conséquences, nous avons globalement la perte de cohésion sociale rentre les communautés, les massacres et tueries et les déplacements massifs des populations qui entraînent leur fragilité. Il y a aussi des conséquences économiques qui diminuent la production agricole car il est difficile de travailler dans une zone à conflit, ainsi qu’un manque d’attachement à la culture politique de participation dans la dynamique nationale », a-t-il ajouté.

Pour la recherche de la paix la province du Sud-Kivu et en RDC, il propose à l’État congolais de s’assumer par des décisions courageuses et la promotion du dialogue entre toutes communautés les communautés en conflit de manière à remettre l’harmonie entre les membres qui les forment.

Il sied de rappeler que le 10 septembre dernier, des jeunes de la ville d’Uvira au Sud-Kivu, sont descendus dans la rue pour exprimer leur mécontentement à la suite de l’intronisation d’un chef coutumier  »Munyamulenge » dans le groupement de Bijombo, Chefferie de Bavira. Ce dernier appartient à la communauté Banyalulenge.

Jules Ninda

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

caf online

CAF-C2 : Mazembe affrontera Marumo Gallants, Maniema Union croisera Pyramids, DCMP à l’assaut de la Gendarmerie nationale

Les clubs congolais sont fixés sur leurs adversaires pour le prochain tour de cadrage de …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire