Dieumerci Mbokani
Dieumerci Mbokani remporte son 2ème Soulier d'ébène/Jupiler Pro Ligue

Soulier d’ébène/Dieumerci Mbokani : «Je mérite ce trophée parce que j’ai fait une très belle saison»

L’international congolais Dieumerci Mbokani Bezua a remporté le Soulier d’Ébène 2020 au cours d’une cérémonie sobre organisée ce lundi 1er juin au Birmingham Event Center de Bruxelles. Le joueur de l’Antwerp succède au Tanzanien Mbwana Aly Samatta, sociétaire d’Aston Villa et ancien joueur du Tout-Puissant Mazembe de Lubumbashi. Mbokani affirme qu’il mérite ce trophée vu ses prestations élogieuses lors de la saison 2019-2020 avec son titre de meilleur buteur de la saison sportive avec ses 18 réalisations.

C’est un ancien de Mazembe qui succède à un autre. L’international congolais glane ainsi son troisième trophée individuel en Belgique après son premier Soulier d’Ebène en 2012 et son Soulier d’Or lors de la même année.

Le meilleur artificier de la saison 2019-2020 de Jupiler Pro League termine devant les Brugeois Clinton Mata, Simon Deli et Krépin Diatta. Vadis Odjidja, cinquième, complète le Top 5.

«J’estime que je mérite ce trophée parce que j’ai fait une très belle saison. Je remercie mes anciens équipiers de l’Antwerp. Je ne peux pas dire si je porterai encore les couleurs de ce club la saison prochaine. En fait, je souhaite encore un contrat d’une durée de deux ans. Mais on ne me propose qu’un contrat d’un an. Il y a beaucoup de départs à l’Antwerp et c’est triste (Bolat, Bölöni…). D’ailleurs, ça m’inquiète un peu. Anderlecht, le Standard, Bruges… Je suis ouvert à toutes les propositions », a-t-il souligné.

Le Soulier d’ébène récompense le meilleur footballeur africain (ou d’origine africaine) évoluant en Belgique , au sein des trois divisions nationales. Cette récompense a été créée par l’Asbl African Culture Promotion. Le sélectionneur national Christian Nsengi Biembe, l’un des fondateurs anonymes de ce trophée il y a 20 ans a rehaussé de sa présence le lieu.

Le jury est composé du sélectionneur national, de tous les entraîneurs des trois divisions nationales, de membres des rédactions sportives du pays (presses écrite et audio-visuelle) ainsi que des membres d’un jury d’honneur.

De 2011 à 2020, tous les gagnants de ce trophée sont d’origine congolaise excepté le Sénégalais Mbaye Leye (2013), Sofiane Hanni (2016), Mbwana Aly Samatta (2019).

Gloire Batomene

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire