Le mythique stade des Martyrs de la Pentecôte en voie d'être fermé après le match RDC-Angola, le samedi 14 novembre.
Le mythique stade des Martyrs de la Pentecôte en voie d'être fermé après le match RDC-Angola, le samedi 14 novembre.

Stade des Martyrs : La CAF annonce une éventuelle fermeture après le match RDC-Angola

Le stade des Martyrs de la Pentecôte est dans le collimateur de la Confédération africaine de football (CAF). Ce grand complexe sportif du pays est en voie de fermeture juste après le match de la 3è journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (Can) Cameroun 2021, RDC-Angola, le samedi 14 novembre, si rien ne fait. Les inspecteurs de l’instance dirigeante du football africain seront à Kinshasa pour palper du doigt les travaux de rénovation.

La Conférence de presse tenue le mardi 20 octobre par le président de la Fédération congolaise de football association ( Fecofa), Constant Omari, a éclairé la lanterne de plus d’un sur la fermeture du stade des Martyrs.

La CAF est intransigeante. Les stades censés accueillir les matches internationaux doivent se conformer au standard International.

A en croire, le numéro de l’organe faitier du football congolais, la CAF a donné le feu vert pour l’organisation du match entre les Léopards de la RDC et les Palencas Negras d’Angola, le 14 novembre prochain au stade des Martyrs.

Une autorisation temporaire d’autant plus que les inspecteurs de la CAF vont passer au peigne fin l’évolution de différents travaux.

C’est donc l’ultime chance pour cet antre de la commune de Kinshasa. Au cas contraire, ce temple du football congolais sera fermé.

Subséquemment, il ne sera plus l’hôte tant des rencontres de toutes les équipes nationales de la RDC et celles des compétitions interclubs de la CAF ( Ligue des Champions et Coupe de la Confédération).

Fort de son expérience de 14 ans comme inspecteur de la CAF, Constant Omari a rappelé que l’ex-Kamanyola est très vétuste, à l’instar des stades européens des années 1930 quand le sport roi était encore à ses débuts.

L’ AIRE DE JEU, L’INSUFFISANCE DE LUMIÈRE, LA TRIBUNE DE PRESSE INQUIÈTENT

Dans le lot de griefs, la mauvaise qualité de l’aire de jeu .Cette pelouse synthétique est prévue pour 8 ans. Ce qui suppose qu’elle devait être renouvelée en 2016. Il faut au moins une pelouse hybride. On peut noter aussi l’insuffisance de lumière en témoigne les matches programmés en nocturne.

Aussi, le manque des assises. Un bon nombre de spectateurs suivent les matches sur les bétons en lieu et place des chaises. La tribune de presse est quasiment inexistante. Les journalistes travaillent dans de mauvaises conditions.

26 ANS D’EXISTENCE ET HÔTE DE DEUX FINALES DES INTERCLUBS

Le stade des Martyrs a été inauguré le 14 septembre 1994 par le match des éliminatoires de la Can. La RDC a reçu le Malawi. Les travaux de construction ont été lancés en septembre 1988 et ont pris fin en octobre 1993.

Il a la capacité d’accueillir au moins 80.000 personnes. Ce haut-lieu du sport, a été de deux finales des compétitions interclubs de la CAF.

La première en 1994, comptant pour le match aller de la défunte Coupe d’Afrique des vainqueurs des Coupes entre le Daring Club Motema Pembe de Kinshasa et les Kényans de Breweries. 2-2, tel était le score avant que la génération dorée de Matudidi Shora, Mbiyavanga Maestro, Kanyengele, Kidoda, Buayi renversent la vapeur 3-0 à Naïrobi au match retour.

La seconde, le 2 décembre 2018 entre l’ Association Sportive Victoria Club de Kinshasa à Raja de Casablanca. En dépit de la victoire de 3-1, au match retour, à domicile, les poulains de Jean-Florent Ibenge n’ont pas soulevé le trophée.

Car lors de l’acte 1 disputé le 25 novembre au royaume chérifien, les Marocains avaient etrillé les Vert et Noir sur le score de 3-0.

Gloire BATOMENE

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Sindika Dokolo est décédé (48 ans) par noyade ce jeudi à Dubaï

RDC : NASDAQ a rendu un vibrant hommage à Sindika Dokolo à New-York

L’indice boursier américain NASDAQ (National Association of Securities Dealers Automated Quotations) a rendu un un …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire