Prof Billy Bolakonga
Prof Billy Bolakonga, recteur de l’Université Mariste au Congo de Kisangani (Ph. Tiers)

Suppression de rétrocession des universités : Prof. Bily Bolakonga salue la décision du Premier Ministre

Des réactions fusent de partout à la suite de la décision de Sylvestre Ilunkamba, Premier Ministre de la République Démocratique du Congo de supprimer la rétrocession des quotités sur les frais d’inscription et minerval de l’enseignement supérieur et universitaire. De Kisangani, Chef-lieu de la Province de la Tshopo, Prof. Bily Bolakonga, recteur de l’Université Mariste du Congo félicite cette décision et demande l’allègement des charges des institutions privées sur les redevances dues notamment à la DGI et DGRAD. 

Au regard de la nouvelle donne, Prof. Bily Bolakonga propose que les institutions de l’Enseignement Supérieur et Universitaire (ESU) améliorent la motivation de l’ensemble du personnel et investissent une partie de la cagnotte sensée dévolue à la rétrocession dans l’acquisition des équipements utiles à la formation des étudiants et dans la consolidation des infrastructures existantes ainsi que dans la construction de nouvelles telles que des laboratoires, bibliothèques et salles de cours.

Par ailleurs, il recommande au Premier Ministre de signer un décret visant à alléger la charge des institutions privées qui, selon lui, ploient sous le poids de nombreuses redevances entre autres à la DGI, DGRAD. Cela, alors que leur mission est, à l’instar des institutions publiques, de former la même jeunesse congolaise qui devrait jouir des mêmes droits.

Toutefois, il félicite et remercie le Premier Ministre pour cette décision salutaire et intelligente de mettre fin à la rétrocession des quotités au Ministère et à ses services techniques. Par cet acte, il considère que le Premier Ministre, en Professeur, a fait preuve d’un sens élevé de responsabilité. « Tant il est vrai que ces différentes quotités me paraissaient indécentes dans la mesure où le Ministère de l’ESU, en tant qu’organe faîtier devrait plutôt trouver des  subventions en faveur des institutions sous sa tutelle », déclare-t-il.

Paradoxalement, plutôt que de cogiter sur les stratégies idoines pour rehausser le niveau de l’enseignement supérieur et universitaire de la RDC, les différents ministres qui se sont succédé rivalisaient d’ingéniosité malsaine pour rajouter des redevances les unes plus superfétatoires que les autres. Conséquence ? Le renchérissement des frais académiques pesant lourdement sur les étudiants et leurs parents d’une part, et l’amenuisement des avoirs du Personnel de ces institutions d’autre part.

Judith Asina

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Pape François ET Cardinal Ambongo

Le Pape François a mis de la lumière sur la Paix, les Elections et le rôle de l’Eglise en RDC (IRDH)

Le séjour du Pape FRANÇOIS a mis un gros projecteur sur le besoin inéluctable de …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire