Toison d'Or - Bandalungwa lors de la finale de la Ligue des Champions entre le Bayern Munich contre PSG
Toison d'Or - Bandalungwa lors de la finale de la Ligue des Champions entre le Bayern Munich contre PSG

Bayern Munich-PSG/Toison d’or: les clients foulent aux pieds les gestes barrières, des accolades et bisous au rendez-vous

Un monde fou et l’ambiance. tels étaient les recettes au menu dans plusieurs boites de nuit, buvettes, débits de boissons à travers la ville de Kinshasa le dimanche 23 août dans la soirée. C’était le cas à l’Espace Toison d’or dans la commune de Bandalungwa tant dans sa boîte de nuit et a niveau des bars aux alentours. De potentiels clients venus suivre en masse la finale de la plus prestigieuse compétition interclubs européenne entre le Bayern de Munich et le Paris Saint Germain, ont foulé aux pieds les gestes barrières, pas de ports de masques en général; en lieu et place ce sont des accolades et des bisous ça et là.

La finale de la Ligue des Champions européenne a tenu en haleine la population kinoise réputée accro à la fiesta. Il est 20h, les chaises jaunes de l’Espace Toison d’or sont toutes occupées. Tous les yeux sont rivés vers les écrans led pour suivre le match. Pas de distanciation physique, la plupart des gens n’ont pas de masques. Aucun dispositif de lavage des mains. Des bouteilles de bière et de sucrée remplissent les tables de ce bar situé à la belle étoile juste aux encablures de la maison communale de Bandalungwa.

Tout le monde est emballé par le duel franco-allemand, chacun prend le plaisir à sa manière selon que l’on supporte tantôt les Parisiens tantôt les Bavarois; ou encore le Réal de Madrid et le FC Barcelone éliminés et dont les fans sont appelés à un soutien de sanction dans ce sens où ils sont derrière l’un des protagonistes pour un intérêt majeur ayant un incident sur leurs formations dans cette édition de la Ligue des champions.

Les clients se moquant des gestes barrières n’ont pas de barrière pour crier, danser bref exprimer leur joie comme bon leur semble.
C’est la 40è minute, nous empruntons les escaliers pour se frayer un chemin dans la boîte de nuit. C’est plein à craquer, si c’était dans un stade c’est le guichet fermé. Ce lieu de divertissement est rempli comme un oeuf.Pourtant ce qui n’est pas le cas même le week-end comme atteste un jeune homme qui suit le match debout jusqu’à la mi-temps.

 » Je fréquente souvent Toison d’Or. Beaucoup de gens viennent pour se divertir et aussi suivre le match. Mais le nombre que je vois aujourd’hui est le double que d’habitude. D’ailleurs je regarde le match debout car même au fond, il n’y a plus de place. J’espère qu’à la pause je pourrais me trouver une place. Il y a ceux qui viennent fêter leurs anniversaires aussi, nous sommes coincés. Comment peut-on porter les masques ou respecter la distanciation physique c’est quasi impossible. En Europe et aux États-Unis d’Amérique où il y a bel et bien la maladie, peu sont ceux qui respectent les mesures sanitaires et en Afrique, au Congo« , a indiqué Patrick sans masque, sirotant deux castels et qui s’est finalement trouvé une place in extremis.

LES POULETS MAYO TRÈS PRISÉS

A la mi-temps les DJ arrêtent momentanément le son de cette rencontre commentée magistralement par les consultants de nos confrères de Canal+ Habib Beye et Lilian Gatounes. C’est le show. Certaines filles et garçons sont sur la piste, des danses de tout genre sont les bienvenues. Aux tés de la messe dite par le dieu Bacchus avec au passage l’alcool qui prend le dessus sur les boissons sucrées, ce sont des plats de poulets mayo se vendant à 14.000fc et les chilwangwes qui son très prisés.

ENTRE FIERTÉ ET DÉCEPTION, IL N’Y A QU’UN SEUL PAS

Neymar, Mbappé et Di Maria ont visiblement beaucoup de fans mais ceux qui supportent la bande à Lewandowsky, Müller et Gnabry se manifestent tout au long de la partie à chaque action chaude. Le but de Coman permette aux admirateurs du Bayern de Munich de jubiler: des bisous, embrassades,des danses accompagnent ce but crucial. Mais les fans traditionnels et circonstanciels du PSG croient et leur équipe se crée des actions mais sans marquer.

Au coup de sifflet final c’est la fierté dans un camp et la déception dans l’autre. Un jeune homme 25 ans révolue en maillot de l’équipe de la ville de Lumière, est abattu et la contagion de la déception est rapide comme la propagation du coronavirus à tel point que sa petite amie habillée en noir, la main droite sur la joue ne pipe mot.

 » Nous avons eu des occasions pour marquer mais nous étions incapables de les concrétiser. Mbappé, Neymar ont buté sur Never. Notre rêve est brisé mais c’est la réalité du football  » a t-il affirmé à ses voisins de table.

LA MACHINE BAVAROISE BROIE TOUT SUR SON CHEMIN, 11 VICTOIRES EN AUTANT DE SORTIES

Le Bayern Munich a raflé la Ligue des champions européenne en dictant sa loi au PSG sur le score de 1-0 grâce à un but de la tête du Français Kingsley Coman à la 59ème minute.
L’ancien joueur parisien a crucifié son club formateur et permet à son équipe de glaner son 6ème titre de la C1 ( 1974,1975, 1976, 2001, 2013 et 2020).

Le Grand Never, Boateng sous la houlette du coach allemand H.D. Flick avec leur équipe entrent dans l’histoire en devenant la première à remporter la Ligue des Champions en remportant tous les onze matches. Le géant Réal Madrid, 13 titres; l’AC Milan, 7 titres. Liverpool compte également 6 titres et le FC Barcelone a 5 trophées.

Gloire BATOMENE

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Pape François ET Cardinal Ambongo

Le Pape François a mis de la lumière sur la Paix, les Elections et le rôle de l’Eglise en RDC (IRDH)

Le séjour du Pape FRANÇOIS a mis un gros projecteur sur le besoin inéluctable de …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire