Constant Omari
Après 18 ans de règne, Constant Omari démissionne officiellement à la tête de la Fédération congolaise de football association (FECOFA)

Démissionnant à la tête de la FECOFA/Constant Omari : « J’étais Général et je ne peux plus redevenir caporal »

C’est désormais officiel. Constant Omari a démissionné officiellement à la tête de la Fédération congolaise de football association (FECOFA). L’annonce a été faite ce mercredi 16 juin par celui qui se fait Général et qui ne veut pas redevenir caporal, lors d’une conférence de presse au siège de l’organe faîtier du football congolais dans la commune de la Gombe.

Quelle que soit la durée de la nuit,le soleil finit par apparaître. Ça y est. Constant Omari jette l’éponge après dix-huit ans de règne.

« J’étais Général et je ne peux plus redevenir caporal, vu que j’ai occupé les grandes fonctions au niveau des instances supérieures« , a lâché le dorénavant ex-président de la FECOFA.

C’est en ayant la tête haute que Constant Omari dit partir de cette instance footballistique.

« Depuis le mois de mars j’ai commencé ma réflexion, au lendemain du match contre le Gabon. J’avais dit qu’il était grand temps de quitter la FECOFA et permettre à une autre génération de passer à une autre expérience.
C’est avec la tête haute que j’ai décidé de rendre le tablier et quitter cette instance« , a-t-il martelé.

DONATIEN TSHIMANGA ASSURE L’INTÉRIM

Donatien Tshimanga en sa qualité de Premier Vice-président de la FECOFA va assumer l’intérim jusqu’au mois de décembre soit pendant six mois.

Constant Omari envisageait partir déjà depuis plusieurs mois. Il avait annoncé la primeur aux autorités politiques et aux joueurs de l’équipe nationale senior lors du stage à Tunis pour les préparatifs des éliminatoires de la Coupe du monde Qatar 2022.

Le mardi 15 juin, il a conféré avec les présidents des Ligues provinciales et autres entités subdélégataires qui se sont opposées à son départ. Mais « l’homme moderne » était déterminé à partir.
Constant Omari s’en va à trois mois des éliminatoires du mondial qatari en confiant une mission au technicien argentin Héctor Cúper, celle de qualifier les Léopards à la Coupe du monde.

2021 a été une année tachetée d’huile pour ce vieux routier de la planète football. Il a été débarqué à la vice-présidence de la Confédération africaine de football (CAF) et à l’exécutif de la Fédération internationale de football association ( FIFA) sous la houlette du fin stratège Gianni Infantino.
Du moins, Omari peut se frotter les mains avec une médaille de bronze à la Coupe d’ Afrique des nations (CAN) Guinée-Équatoriale 2015 sous l’ère Ibenge.

Sous sa présidence, les Fauves congolais ont remporté à deux reprises le Championnat d’Afrique des nations (CHAN) en 2009/Côte d’Ivoire et en 2016 au Rwanda.

Il faut compter aussi les 8 titres continentaux pour Mazembe dont 3 Ligues des Champions et 2 Coupes de la Confédération.
Deux finales pour V.Club respectivement en 2014 en Ligue des Champions et en 2018 en Coupe de la Confédération.

Gloire BATOMENE

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Sylvano Kasongo et les journalistes

Incidents de la marche du 15 septembre : des journalistes trouvent un compromis avec le Général Kasongo

Le Commissaire provincial de la Police ville de Kinshasa, le Général Sylvano Kasongo a reçu …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire