Institut de la Gombe, Jeudi 02 Mai 2019
Institut de la Gombe, Jeudi 02 Mai 2019 (Ph. Matininfos.NET)

EXAMEN D’ÉTAT 2019-DISSERTATION: 7 sujets par série au menu, le français oral débute ce samedi

L’Examen d’ État, a bel et bien démarré jeudi 02 mai en RDC. Pour cette édition 2019, 7 sujets par série étaient au menu question d’examiner les finalistes de l’école secondaire toute option confondue. Au surlendemain de cette épreuve, débutera le français oral pour certaines options.

Les élèves de la 6ème secondaire étaient visibles dans tous les coins et recoins de Kinshasa, en l’occurrence de la grasse matinée jusqu’à à l’après-midi.
Macarons au cou, de belles tresses pour les filles, les garçons bien rasés, les uniformes bleu et blanc pimpant neuf y compris une bourse fournie, telles étaient leurs caractéristiques.

A l’ Institut de la Gombe, précisément au Centre Gombe I (13001), les élèves en général ont laissé entendre que la dissertation s’est bien passée et il y avait 7 sujets par série. Ces thématiques ont tourné au tour du mariage, de la jeunesse, la paix, du progrès.

« L’examen s’est bien déroulé. Nous nous sommes exercés tout au long de l’année scolaire. Donc je n’ai pas eu des difficultés dans la rédaction. Mon sujet portait sur une pensée du feu pape Jean Paul II, axée sur la paix. Pour moi également tout s’est bien passé. J’ai choisi un sujet sur la jeunesse. C’est un bon début et tout ira mieux jusqu’à la fin. Tout est serein« , ont respectivement affirmé Ariel et Daniel du Collège Notre Dame du Congo de Lingwala.

Certaines filles dans le même centre prenant des selfies ont corroboré la thèse selon laquelle que l’épreuve a baigné comme dans l’huile. Souriantes, elles sont sûres à 90% qu’elles vont réussir à l’ Examen d’ État.

LA PRÉCISION DANS LE TYPE DE TRAVAIL

A jet de pierre de l’Institut de la Gombe, au Collège Boboto, une finaliste de la 6ème commerciale administrative et gestion du Lycée Sacré-Coeur, Divine Mpongo a jeté son dévolu sur le sujet à commenter ci-après « Qui se marie à hâte se repent à loisir ». Un sujet très abordable pour elle où selon ses dires, elle n’ a fait qu’appuyer la pensée de l’auteur.

« Pour moi la dissertation s’est bien passée. Mon sujet était vraiment abordable. Il parlait du mariage. En plus, je passais l’examen dans un centre qui m’est familier. Il est juste situé à proximité de mon école ( ndlr: Lycée-Sacré Coeur). Car le Collège Boboto m’est familier. Tout ira bien (…) Face à ce type de travail, on n’ a besoin que de la thèse. Point besoin d’évoquer, la thèse, l’antithèse et la synthèse comme c’est le cas dans un sujet à discuter. Tout ça compte énormément. L’ épreuve était inéluctablement à ma portée« , a-t-elle réagi gentiment.

L’exception confirme la règle dit-on, deux garçons du Complexe Scolaire Précieux de la commune de Barumbu, ont avoué que l’épreuve de français n’était pas d’emblée aisée. Ils ont eu de la peine pour rédiger leurs sujets. Mais au finish, ils ont eu leur salut grâce à leurs échanges fructueux en optant un sujet commun.

« La tâche n’était pas du tout facile. Nous avons eu à affronter des sujets compliqués. Pas de thèmes sur l’éducation, la femme. Que des citations des auteurs où il faut raisonner mainte fois. Ce qui est bien, c’est que nous nous sommes débrouillés et le français oral, ira mieux. Dans toute chose le plus dur est de commencer« , ont révélé ces deux élèves de Latin-philosophie en étant suspendu sur un béton dans l’enceinte de l’ex- Athénée de la Gombe.

DIX LIGNES POUF C’EST FINI!

Des dissertations de 10 lignes. Trois élèves du Collège Saint Joseph de la Gombe se sont dit stupéfaits de voir d’autres élèves n’ écrire qu’en 10 lignes dont cinq rien que pour un développement.

« Nous n’ avons jamais vu ça. Un écrit de seulement 10 lignes avec au passage cinq pour le développement qui est pourtant le corps, l’âme, le cœur du travail. Nous l’avions vécu dans notre centre situé au Lycée Mgr Shaumba« , ont- il lâché et ont promis de ne plus balayer d’un revers de la main certaines vérités placées sur la place publique sur le niveau réel d’un bon nombre d’élèves.

Après la dissertation, un jour après soit le samedi 04 mai sera donné le go du français oral pour certaines options, enfin le jury pratique interviendra tout au long de la semaine prochaine.

La dissertation est une composition, un écrit sur un sujet d’ordre littéraire, social, scientifique ou technique. Lors de cet exercice, il est demandé aux élèves de 5ème et 6ème des humanités, d’émettre un jugement de valeur et de porter son attention sur ce qui est vrai, objectif, vérifiable et reconnu par le monde scientifique. Il évitera les banalités et les affirmations gratuites ou erronées.

Gloire BATOMENE

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Azarias Ruberwa

Serge Gontcho : « L’interpellation du ministre Azarias Ruberwa a soulevé les plus hautes suspicions »

L’affaire Minembwe ne cesse de susciter de vives réactions dans la classe politique congolaise y …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire