Tshikapa - Kongo Transport

Tshikapa : Le Réseau indépendant Anti-corruption dénonce la fermeture et le changement des raisons sociales des entreprises commerciales des expatriés

Les 100 premiers jours du Président de la République s’inscrivent dans la recherche de bien être de la population, tout passe par la prise de conscience et la lutte acharnée contre la corruption et les antivaleurs qui rongent tous les domaines de la vie en RD Congo. Le Réseau indépendant anti-corruption « RIAC », une structure permanente de la société civile pour la lutte contre les antivaleurs, la promotion et le respect des Droits de l’Homme ainsi que la bonne gouvernance intériorise la vision du chef de l’État.

Sa coordination Provinciale ayant constaté l’expiration du délai de grâce accordé aux entreprises commerciales des expatriés et nationaux quant à l’application du code de travail en matière de smig, constate avec regret la fermeture et le changement des raisons sociales de plusieurs entreprises opérationnelles à Tshikapa.

Tshikapa -

À titre illustratif, Roff Congo hier EFFORcongo est devenu IAP, SAM BILANGA devient CONGO TRANSPORT…. Privant ainsi l’État congolais de ses droits ainsi que les travailleurs. Ces entreprises veulent tout simplement échapper au contrôle des inspecteurs du travail dénonce le coordinateur provincial du RIAC.

Évariste Biduaya dénonce également l’utilisation abusive des travailleurs congolais par la société China Geo-Engineering corporation « C.G.C  » qui travaille sous le contrat Numéro 065/MITPR/ci/BAD//2017 en exécution du projet d’aménagement de la route Batshiamba TSHIKAPA, section Pont Lovua TSHIKAPA. Sur 1280 personnes que cette entreprise utilise, 16 seulement ont signé un contrat qui a d’ailleurs expiré depuis le mois de mars 2018. La rémunération accordée aux travailleurs ne correspond pas au smig, ce qui constitue une violation des droits.

Le RIAC Biduaya exige la résiliation pure et simple du dit contrat et en appelle à l’ouverture d’une enquête par le Procureur pour que les travailleurs rentrent dans leur droit. Et puis cette structure de la société civile demande aux expatriés de régulariser leurs situations fiscales dans un délai requis avant qu’elle ne commence les dénonciations sans merci devant les juridictions compétentes de cas sur cas au regard des enquêtes menées sur terrain. Aux responsables des comptoirs agréés entre autre Malabard, Gem, Amazone et gama de respecter les prescrits de loi minière en matière d’exploitation et commercialisation du diamant de production artisanale, qui obligent que soit dissocier les résidences privées des bureaux d’achat.L,administration fiscale du kasai doit suivre de plus prêt cette situation exige le RIAC.

Des campagnes de formation et sensibilisation de la population sur la compréhension de la vision de Félix Antoine Tshilombo président de la république, la motion de Droit de l’Homme, la culture fiscale, la lutte contre la corruption et autres antivaleurs annonce Évariste Biduaya coordinateur provincial du RIAC.

Laurent Lukengu

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

ceni

Élections en RDC : Les Nations Unies affirment leur engagement de travailler avec la CENI pour une synergie de communication

Le Président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Denis KADIMA KAZADI, assisté de deux …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire