Willy Bakonga

Willy Bakonga au Sénat : « Un projet de calendrier scolaire réaménagé a été élaboré…la décision sera prise par le Chef de l’État »

Le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (Epst) Willy Bakonga a rassuré les élèves et les parents qu’il n y aura pas une année blanche dans la mesure où un projet de calendrier scolaire réaménagé des cours a été déjà élaboré. Le dernier mot revient au Chef de l’État Félix-Antoine Tshisekedi pour la reprise des cours. Le ministre de tutelle répondait à la question orale de la sénatrice Isabelle Kabamba.

La sempiternelle phrase était encore lâchée par le ministre Willy Bakonga  » Il n’y aura pas d’année blanche » mais pas seulement ça. Cette fois-ci il est allé plus loin en donnant des précisions.

« Il n’y aura pas d’année blanche. Un projet de calendrier scolaire réaménagé a été élaboré. Le ministère de l’Epst a pris des dispositions techniques nécessaires pour que dès que la décision sera prise par le Chef de l’Etat, les cours reprennent », a renseigné Willy Bakonga.

Il a également fait savoir que les élèves auront besoin juste de 30 jours soit un mois pour achever les matières prévues pour cette année scolaire y compris les examens de fin d’année. Débutée le lundi 02 septembre 2019, l’année scolaire devait prendre fin au traditionnel 02 juillet. Mais le coup de massue de l’imprévisible virus labellisé coronavirus a tout chamboulé.

« La durée de l’année scolaire est fixée à 180 jours de classe au minimum et à 220 jours au maximum. Démarrée le 2 septembre 2019, l’année scolaire 2019-2020 devrait se clôturer le 2 juillet 2020. Mais le Chef de l’État a fermé les écoles le 19 mars 2020 pour éviter la propagation du coronavirus. Les élèves ont totalisé 150 jours de classe sur le minimum requis de 180 jours. Il ne nous reste que 30 jours de cours y compris les périodes d’examens pour que l’année scolaire 2019-2020 soit clôturée », a éclairé Willy Bakonga.

Dans la même optique, la reprise des activités pour l’année scolaire 2020-2021 connaîtra un léger décalage mais tout en respectant le nombre de jours de classe.

La réouverture des écoles est donc une question de quelques jours ou semaines. Les finalistes de l’école primaire et ceux de l’école secondaire n’échapperont pas respectivement à l’examen national de fin d’études primaire ( Enafep) et l’Examen d’État. Tous les ingrédients sont réunis pour qu’ils achèvent l’année scolaire pareil pour les autres Bleu et Blanc des classes inférieures.

D’ailleurs le déconfinement de la commune pilote de Kinshasa Gombe, le lundi 29 juin dernier après deux mois et trois semaines en est une illustration. Depuis la déclaration du coronavirus le 10 mars dernier, la RDC compte 7.189 cas, 2.317 guéris et 176 morts.

Gloire BATOMENE

A Lire Aussi

Exetat

RDC : Une folle ambiance après proclamation des résultats d’Exetat dans la ville de Kinshasa

Les résultats de l’examen d’État de la ville-province de Kinshasa ont été publiés en début …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire