Albert Yuma

Affaire « Congo Hold-Up »: Albert Yuma convoqué au parquet

Albert Yuma, Le Président du Conseil d’administration de la Fédération des entreprises du Congo (FEC), est invité par l’avocat général Mwepu Ilunga à se présenter au parquet près la cour d’appel de Kinshasa/Gombe ce vendredi 26 novembre 2021 à 14 heures. Cette invitation intervient après les révélations de  « Congo Hold-Up », qui donne des indications sur les détournements présumés de 43 millions USD destinés à la Société Égal et près de 700 millions de la Gecamines dont Yuma est également PCA , dans ces deux instances.

A la suite des révélations des médias dénonçant une maffia et gabegie financière du clan Kabila, la Ministre de la justice Rose Mutombo, a instruit le Parquet à ouvrir une information judiciaire pour vérifier ces allégations de détournement contenues dans le Congo Hold-Up.

Selon lesdites révélations, la société Egal a reçu 34,6 millions de fonds supplémentaires d’origine inconnue. S’il s’agit bien de fonds publics, cette scandale d’Egal totalisera plus de 77 millions de dollars de fonds à justifie. Mais pour l’inspection générale des finances, qui avait en premier donné cette révélation au mois d’avoir dernier, ces fonds (43 millions USD) ont bel et bien été déposée sur un compte d’Egal, dans un compte séquestre, mais disparus sans que la BGFI banque n’ait prouvé une quelconque sortie des fonds au profit de cette société.

Simple coïncidence ou simplement le début pour le tout puissant patron de la Fec et de la Gecamines et proche de l’ancien Président Kabila, de répondre de toutes ces chefs d’accusation devant la justice.

Si cela s’avère ainsi, l’invitation porte, par contre, la fonction de PCA de la FEC et non d’Égal et encore moins de la Gecamines. Ce qui laisse croire que s’il sera entendu pour ces révélations d’Egal ou de la Gecamines, cela risque de poser un problème de défaut de qualité.

Pour rappel, réalisée par 19 médias dont Radio France internationale (RFI) et cinq ONG, l’enquête Congo Hold-Up révèle, sur la base de l’analyse de plus de 3,5 millions de documents et des millions de transactions à la BGFIBank obtenus par le Plateforme de protection des lanceurs d’alerte d’Afrique (PPLAAF) et le site d’informations français Mediapart, que 138 millions de dollars de fonds publics ont été détournés à travers cette banque par Joseph Kabila, sa famille et une poignée d’hommes d’affaires proches de ce cercle.

PM

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Vodacom

Vodacom Congo, meilleur employeur des femmes en RDC, lutte contre les violences domestiques grâce à sa politique globale

En 2019, le Groupe Vodacom a commandé une étude à KPMG qui a suggéré que …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire