Jossart Nyoka Longo

Fête de la musique/Jossart Nyoka Longo : « Le ministre de la santé a promis de nous payer, mais il ne nous a jamais appelés »

L’artiste musicien et patron de l’orchestre Zaïko Langa Langa Jossart Nyoka Longo regrette le manque de considération à l’égard des musiciens Congolais par les autorités du pays. Il a révélé que le ministre de la santé le docteur Eteni Longondo n’a pas donné le cachet des artistes qui ont sensibilisé contre la pandémie de coronavirus, sa promesse ressemble à une chimère et de surcroît ne les a jamais appelés jusqu’à présent. Des propos tenus sur Top Congo à l’occasion de la Journée Internationale de la musique, célébrée ce dimanche 21 juin.
Ya Jossart (ndlr: surnom collé dès l’enfance signifiant José sera artiste) a saisi la balle au bond pour donner de la voix en cette journée de la musique.
 
« Nous avons même fait une chanson de sensibilisation contre le coronavirus pour laquelle nous n’avons pas été payés. Le ministre de la Santé a promis de nous payer, mais il ne nous a jamais appelés.Nous sommes la seule classe sociale à qui les autorités ne prêtent pas attention. Nous sommes les plus frappés par cette crise de coronavirus, plus de 4 mois sans prestation.« , a-t-il lâché.
 
Face à ce mépris, le musicien Congolais qui a mis en vogue le phénomène  » Atalaku » a laissé entendre qu’avec ses collègues, ils vont créer une structure digne de son nom en vue d’être traités comme il se doit.
 
« Nous n’avons pas une structure fiable regroupant les musiciens. Voilà pourquoi nous avons décidé de créer une structure pour nous représenter« , a-t-il indiqué sur la 88.4 FM.
 
L’auteur du single « Sielumuka ngwasuma » en décembre 2019, a avoué qu’il est ce qu’il est aujourd’hui grâce à la musique et surtout à feu Jules Shungu Wembadio alias Papa Wemba.
 
« Ce que je suis aujourd’hui, c’est grâce à la musique et et surtout grâce à Papa Wemba. C’est grâce à Papa Wemba que Zaïko était créé  » a-t-il précisé.
 
Jack Lang, alors ministre de la culture sous Pompidou a donné l’impulsion décisive à l’événement et la première fête nationale est célébrée le 21 juin 1982.
 
Gloire BATOMENE

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire