Info+
RDC vs MAURITANIE
La Rawbank via Illicocash au travers ses agences, appelée à vendre seule les billets du match RDC-Mauritanie. Pourtour: 10.000fc

Billetterie du match RDC-Mauritanie: Mieux vaut être « Illicocash » que « Dgrad » accompagné !

Le Comité de normalisation de la Fédération congolaise de football association ( Fecofa) est obligé de rectifier les tirs pour éviter le trop plein spectaculaire de plus de 80.000 supporters de triste mémoire au lieu de respecter la jauge de 54.000 places, comme c’était le cas lors du match RDC-Soudan (2-0) à Kinshasa, comptant pour la 6è et dernière journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations ( Can) Côte d’Ivoire 2023. L ‘organe faîtier du football congolais doit taper du poing sur la table pour que jusqu’au finish seule, la très professionnelle Rawbank via Illico cash au travers ses agences puisse vendre les 55.000 billets du match, RDC-Mauritanie, ce mercredi 15 novembre dont le coup d’envoi est prévu à 17h, au stade des Martyrs de la Pentecôte.

« Vaut mieux être seul que mal accompagné » dit-on. Ce proverbe n’a pas encore reçu un coup de butoir et du coup, il vaut le coût dans l’arène du football congolais.

Il ne suffit que de regarder son rétroviseur, il y a deux mois passés soit en septembre avec l’organisation catastrophique du match RDC-Soudan estampillée billet parallèle.

La Direction générale des recettes administratives, judiciaires, domaniales et de participations ( Dgrad) ne doit plus se livrer à un spectacle désolant. Celui de la vente de billets parallèles à vil prix soit moyennant 5000fc alors que via Illicocash c’était 10.000fc pour le pourtour.

SOYEZ À TABLE ET NON À LA CUISINE

L’ idéal pour ce service public doté d’autonomie administrative et financière sous tutelle du ministère des Finances, c’est de se tenir à carreau et attendre calmement sans être en position litigieuse son dû mieux son bifteck et non jouer le double jeu en étant à la fois à la cuisine et à table.

Les amoureux du football congolais voudraient que cette fois-ci l’organe technique, la Fecofa soit à la hauteur des attentes en limitant le nombre de spectateurs à 55.000. Un gage pour que la RDC ne soit pas exposée à des amendes correctionnelles de la Confédération africaine de football ( Caf).

LES ASSURANCES DE LA FECOFA SUR LA VENTE DE BILLETS

« Nous avons pris des dispositions adéquates parce que la fois passée la cacophonie qui a eu lieu, c’était la vente de billets parallèles. Or nous Conor, donc la Fecofa et le ministre des Sports, nous avions opté pour une procédure malheureusement les autres n’avaient pas compris cela. C’est ainsi que cette fois-ci avec la même méthodologie, nous avons obtenu avant tout l’aval du ministre des Finances qui est tutelle à la Dgrad et le ministère des Sports. Ils ont accommodé les vues, il n’y aura qu’une seule vente de billets, pas deux, vous pouvez dormir tranquillement, nous n’allons plus frôler ce que nous avons failli la fois passée« , a souligné Sabin Mashini, un des membres du Conor.

La RDC est logée dans la même poule que le Sénégal de Sadio Mané, le Soudan, le Soudan du Sud, le Togo et la Mauritanie. Ces éliminatoires prendront fin jusqu’en en 2025 après 10 journées. Seuls, les premiers de neuf groupes vont directement se qualifier pour ce mondial.

Le samedi 09 septembre dernier, les Léopards de la RDC ont battu les Crocodiles du Soudan sur le score de 2-0. Ce rendez-vous sous une homologation partielle de la Caf, a vu le stade des Martyrs refuser du monde en violation des règles de l’instance dirigeante du football africain.

Cette rencontre a débuté avec un retard de 50 minutes après des notifications du commissaire au match.Comme si cela ne suffisait pas, les supporters ont jubilé en entrant sur l’aire de jeu après le match. Le jury disciplinaire de la Caf avait convoqué le 28 septembre dernier la Fecofa pour donner sa version des faits.

Nesta Batomene

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Parlement Assemblée Nationale

Investiture du Gouvernement Suminwa : 30.000 USD par député national pour le vote de confiance, le CREFDL invite la justice à diligenter une enquête

Le Centre de recherche en finances publiques et développement local (CREFDL) dénonce les pratiques de …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire