HRW

RDC : 27 personnes ont été tuées lors des affrontements entre manifestants et forces de sécurité lundi, selon Human Rights Watch

Au moins 27 personnes ont été tuées au cours d’affrontements entre manifestants et forces de sécurité en République démocratique du Congo lundi, alors que des partisans de Bundu dia Kongo (BDK), une secte politico-religieuse, sont descendus dans la rue à Kinshasa et dans la province du Kongo central.

« La recherche de Human Rights Watch indique qu’au moins 23 personnes ont été tuées à Kinshasa lors des manifestations de lundi, y compris 11 membres de BDK et 10 passants apparents abattus par les forces de sécurité, ainsi que deux policiers tués par des manifestants. Dans le Kongo central, au moins deux membres de BDK ont été tués à Matadi, ainsi qu’un membre de BDK et un policier militaire à Muanda. Human Rights Watch a reçu des rapports supplémentaires non vérifiés d’autres personnes tuées dans la province du Kongo central et à Kinshasa », éclaircis HRW.

Selon cette ONG, un individu proche des forces de sécurité a affirmé que les manifestations et les attaques de lundi n’étaient « que du théâtre ; l’objectif est de créer les chaos partout ». Il a allégué, bien que nous ne soyons [HRW] pas en mesure de le confirmer, que des militaires s’étaient mêlés aux vrais partisans de BDK, et que les forces de sécurité avaient reçu pour ordre de laisser « libres passages » aux manifestants. Il a déclaré que les autorités avaient l’intention d’utiliser le prétexte du mouvement BDK « pour créer une milice que le gouvernement pourra attaquer. Ce qu’ils ont fait avec les Kamuina Nsapu dans les Kasaïs, à présent ils le feront [au Kongo central] ». Il a également soutenu que « les officiers de police et les militaires qui ont été tués ou blessés n’avaient pas été informés de l’opération à l’avance ».

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Judith Suminwa

Gouvernement Suminwa : Enfin la fumée blanche après 2 mois, 6 vice-premiers ministres, 10 ministres d’État, 24 ministres,4 ministres délégués et 10 vice-ministres

Fumée blanche à la cité de l’OUA, la porte-parole du Chef de l’État congolais, Tina …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire