Opération Kin Bopeto oblige, l'autorité urbaine va t'en guerre contre des marchés pirates à travers la ville de Kinshasa. Photo Thiers
Opération Kin Bopeto oblige, l'autorité urbaine va t'en guerre contre des marchés pirates à travers la ville de Kinshasa. Photo Thiers

Kin Bopeto/Kintambo-Magasin : terrasses, malewa et kuzu démolis!

Le marché pirate « rail » situé à Kintambo-magasin a été détruit le dimanche 12 septembre sur ordre du gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila. Terrasses, gargotes mieux connu sous le nom de « malewa », cabines téléphoniques, maisons d’aisance de fortune communément appelées « kuzu » ainsi que la prostitution appartiennent désormais au passé. Cette opération de Kin-Bopeto s’inscrit dans le cadre de la lutte contre l’insalubrité mais aussi la criminalité et la délinquance juvénile.

Opération Kin Bopeto oblige, l'autorité urbaine va t'en guerre contre des marchés pirates à travers la ville de Kinshasa. Photo Thiers

C’est la démolition à grand échelle du marché pirate situé le long du rail et ses environs. L’ opération Kin Bopeto a tout ravagé sur son passage. Des terrasses, buvettes, restaurants de fortune et kuzu, ont mis la clé sous la porte.
Au revoir jusqu’ici s’agissant de ces activités commerciales. L’ expression « désormais plus ne sera jamais comme avant » chère au régime Mobutu a ses beaux jours du moins jusqu’ici.

Car détruire c’est bien mais suivre de près ces mesures est mieux dans cette agglomération de plus de 12 millions de gentilés où plusieurs opérations annoncées en fanfare ont eu du mal à récolter des résultats escomptés dans la durée à cause d’un manque de politique de suivi à l’image de l’opération « coup de poing » du gouverneur Jean Kimbunda pour ne citer que celle-ci.

Pour que Kinshasa retrouve sa plus belle robe d’antan, l’autorité urbaine met les bouchées doubles dans sa conquête de destruction des marchés pirates.
Cette action enclenchée a fait plus d’heureux que de malheureux.

D’autant plus que ce marché vers le rail très animé dans la soirée et la nuit était un lieu de refuge, une base arrière de plusieurs malfrats de Kintambo, et autres en général et en particulier ceux du quartier Salongo.

« Je salue cette mesure prise par nos autorités provinciales. Quand il y a de belles initiatives il faut applaudir. Ce marché situé à magasin Kintambo au rail crée une insécurité le soir. Certes beaucoup en profitent pour vendre, c’est un gagne-pain dans ce pays où plusieurs Congolais vivent au taux du jour mais la mesure prise par l’État est salvatrice. La délinquance juvénile, la prostitution battent leur plein ici et aussi la criminalité. Ces Kuluna qui sont vers Madimba, Tabora, Lado et autres avenues du quartier Salongo ou bien à magasin Kintambo, lorsqu’ils comettent leurs forfaits (vols de smartphones, de biens de valeurs et de l’argent) se cachent ici« , a indiqué Rabbi Nzita habitant sur l’avenue Boma au quartier Lisala.

UNE DÉMOLITION-OBSTRUCTION POUR LA PROSTITUTION

Une femme, la trentaine révolue s’est réjouit de cette décision pour que le Gouvernement provincial puisse construire un parc d’attraction ou un complexe commercial pour les Kinoises et Kinois. Elle invite des professionnelles du sexe de cesser avec leurs pratiques qui n’honorent pas la gent féminine et de se lancer dans une autre activité pour leurs revenus.

« J’invite le Gouverneur de la province, Gentiny Ngobila et son équipe notamment notre ancien bourgmestre Didier Tenge Te Litho à construire un parc d’attraction ou un complexe commercial à la hauteur de cette province-miroir. C’est une manière de laisser des empreintes indélébiles à la population et effacer des mesures impopulaires sur le 1er confinement programmé puis avorté lors du Covid-19, des mesures de restrictions sur le transport en commun lors de la 3è vague de coronavirus en RDC. A mes soeurs, qu’elles cherchent un autre métier et abandonnent la prostitution« , a-t-elle souligné.

Ces filles de joie seront donc obligées d’aller voir ailleurs pour ce métier aussi vieux que le monde.  » Le bonheur des uns fait le malheur des autres » dit-on.

Le Conseil provincial de Sécurité, a décidé le vendredi 10 septembre de s’attaquer à des marchés pirates dans la capitale. C’est ce qu’a affirmé Germain Mpundu, le Coordonateur de Kin Bopeto à la presse.
L’Hôtel de ville a laissé entendre qu’il a pris des dispositions nécessaires pour que chacun des commerçants trouve un espace dans sa commune pour continuer d’une manière d’une autre ses activités.

Gloire BATOMENE

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

RDC : Vital Kamerhe directeur de cabinet de Félix Tshisekedi va passer sa première nuit à la prison de Makala

Interdit de quitter la Gombe ni d’approcher les frontières: Kamerhe negocie une sortie pour la France ou l’Afrique du Sud

Après avoir bénéficié d’une liberté provisoire, Vital Kamerhe pourrait, dans les prochains jours, se rendre …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire