Kintambo: Moïse Matala et son équipe à pied d'œuvre chaque mercredi et samedi pour tordre le cou de la saleté

Kintambo: Moïse Matala et son équipe à pied d’œuvre chaque mercredi et samedi pour tordre le cou de la saleté

La salubrité dans la commune de Kintambo est l’une des priorités de ses ressortissants. Moïse Matala et son équipe n’ont pas dérogé à la règle et continuent dans cette dynamique pour rendre cette municipalité très propre. Chaque mercredi et samedi, jeunes femmes dont l’égérie, Sylvie Yumba et hommes en gilets verts se déploient sur les différentes avenues et quartiers.

C’est une véritable course pour Moïse Matala que l’on surnomme « Le dernier fils de Bahati Lukwebo » par ses intimes et sa bande dans le circuit fermé et estampillé Kintambo. Toutes les énergies sont fédérées pour le bien-être des gentilés de l’ex-Léo II. C’est depuis plus ou moins un mois que cette descente sur terrain se déroule dans plusieurs coins de cette entité territoriale décentralisée.

Kintambo: Moïse Matala et son équipe à pied d'œuvre chaque mercredi et samedi pour tordre le cou de la saleté

« C’est une action citoyenne pour bouger les lignes. La propreté c’est l’affaire de tous. Les jeunes, nous avons encore de la force, du sang neuf et nous devons montrer la voie. La jeunesse est l’espoir de demain. Kintambo Bopeto n’a rien avoir avec des fins électoralistes, c’est un état d’esprit et un mode de vie. Notre commune est devenue sale or ce n’était pas le cas avant. J’invite les jeunes de différents quartiers de Kintambo de se joindre à nous », a fait savoir l’un des lieutenants de Moïse Matala, Vanimelle Nkoy dit  » Turbo« .

Kintambo était jadis dans le top 3 des communes les plus propres de la ville de Kinshasa voire elle caracolait en tête. Mais au stade actuel, ce n’est plus le cas. Ainsi ce geste cordial est vivement salué pour bannir cette habitude de cohabiter avec la saleté.

Nesta Batomene

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Consultations politiques:Le Cafco sous la houlette de sa Coordinatrice, Grâce Lula reçut par la Première ministre, Judith Suminwa Tuluka

Gouvernement/Le cadre permanent de concertation de la femme congolaise: « Nous serons les béquilles sur lesquelles la Première ministre va se reposer »

Le Cadre permanent de concertation de la femme congolaise (Cafco) a pris la ferme résolution …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire