Parlement Assemblée Nationale

Après entérinement de Kadima à l’Assemblée Nationale : Félix Tshisekedi devant un choix cornélien !

L’ investira-t-il? Ne l’investira-t-il pas? Ce sont là, les questions que l’opinion se pose après l’entérinement ce samedi, dans un contexte plutôt agité, de Denis Kadima par l’Assemblée Nationale.

Denis Kadima

En effet, quoi que l’on dise et malgré l’arrêt de la cour constitutionnelle autorisant la chambre basse à poursuivre le processus de désignation des membres après l’impasse de la plateforme des confessions religieuses, Denis Kadima a été entériné président de la CENI comme pour le cas Ronsard Malonda, sans consensus, ni entre les religieux, ni entre les forces politiques.

2023 : c’est mal parti

L’état actuel des choses ne garantit nullement un processus électoral transparent et crédible en 2023.

Pour Adam Bombole, ancien candidat à la présidentielle de 2011, le décor est planté : ” Les germes de la discorde semées. Les acteurs identifiés. Bientôt, les affrontements. Pleurs et sangs, en perspective”, écrit-il sur son compte Twitter.

Du côté de la société civile, Jean-Claude Katende de l’ASADHO se demande “si les gens sont fiers d’avoir mis en place la Ceni dans les conditions qu’on a vues pour organiser les élections qui peuvent stabiliser le pays. Je suis encore triste”, écrit-il.

Katumbi sur le départ…

Tshisekedi et Katumbi

Dans une interview à la presse, Moïse Katumbi, partenaire de Tshisekedi à l’Union sacrée, plateforme qu’ils ont créée avec Jean-Pierre Bemba, avait menacé de quitter l’Union Sacrée en cas de non consensus dans la mise en place de la CENI.

Je parlais tout à l’heure de ligne rouge. La désignation du président et des autres membres de la Ceni en est une autre. Leur nomination doit être consensuelle et conforme à la loi”, avait-il prévenu.

PM

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

postes de radios (Ph. Tiers)

Média: JED condamne la bavure policière contre trois journalistes de Bukavu lors de la plénière du vote de la motion de censure du Gouverneur

Journaliste en danger (JED) réitère sa profonde inquiétude pour la situation sécuritaire des journalistes notamment …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire