Organisateur de la marche et du sit-in contre Denis Kadima : Le président du conseil des laïcs catholiques convoqué au parquet

Ceni : le CLC, la Lucha, Filimbi et les Congolais Debout pour des réformes et la désignation du président en novembre

Le Comité laïc de coordination (CLC) dans un communiqué conjoint signé ce mercredi 24 juin avec les mouvements citoyens la Lutte pour le changement (Lucha), Filimbi et les Congolais Debout préconisent des réformes au niveau de la Commission électorale nationale et indépendante (Ceni) avant la désignation de différents membres ainsi que de son président au mois de novembre prochain. Ce,pour éviter des résultats non conformes à la vérité des urnes susceptibles de conflits.
 
La réforme de la Ceni, un préalable incontournable pour la désignation de ses membres ainsi que de son président, tel est le credo du CLC et les trois mouvements citoyens.
 
Ce quatuor s’insurge contre la précipitation et la politisation expressive du processus de désignation du président de la Centrale électorale.
 
« L’audit et l’évaluation de la Ceni ainsi qu’un consensus des principales parties prenantes sur les réformes du Système électoral congolais sont des préalables impératifs à l’organisation d’un processus électoral libre et transparent.  La désignation forcée et unilatérale du Président de la Ceni est une première étape de la manipulation des élections de 2023 et une nouvelle provocation contre la population congolaise qui a déjà payé, au prix du sang, sa ferme volonté d’aboutir à un processus électoral réellement démocratique« , peut-on lire dans ce communiqué.
 
Un calendrier a été proposé allant du mois de juillet jusqu’à novembre.
 
 
« Le CLC, la Lucha, Filimbi et les Congolais Debout préconisent que sur les cinq prochains mois de l’année 2020 soient mis activement à profit pour la mise en oeuvre de ces séquences: évaluation et audit, réforme de l’institution et mise en place de nouveaux animateurs« , poursuit ce document.
 
Ce calendrier se présente comme suit: 
 
*juillet: examen du rapport de la Ceni à l’Assemblée nationale ; audit par l’Inspection Générale des finances et la Cour des comptes.
 
*août-septembre: échanges entre les principales parties prenantes sur le processus électoral et la réforme de la Ceni, organisés par des structures crédibles de la Société Civile
 
* octobre : adoption à l’Assemblée nationale de la réforme de la loi organique de la Ceni et de la loi électorale amendée qui devra prendre en compte notamment la nécessité du renforcement de l’industrie et de la dépolitisation de la Ceni
 
* novembre : désignation, nomination et mise en place du président et membres de la Ceni.
 
UNE MISE EN GARDE À LA DÉSIGNATION DE RONSARD MALONDA
 
 
Le CLC et ces mouvements citoyens préviennent l’opinion nationale tant internationale de leur ferme détermination à barrer la route à toute initiative cynique et arrogante visant à instaurer des résultats préfabriqués.
 
 
En effet, selon ces organisations de la Société Civile, la convocation par le parlement d’une plénière pour entériner une quelconque désignation d’un président de la Centrale électorale sera un point de non retour pour appeller la population à se soulever et se joindre à elles.
 
Des tractations sur la désignation du numéro un de cette institution d’appui à la démocratie avaient commencé sur initiative de la Président de l’ Assemblée nationale, Jeannine Mabunda.Mais elles n’ont pas abouti à un consensus sur Ronsard Malonda, Secrétaire exécutif national sous Nangaa.
 
Six confessions religieuses ont voté pour ce candidat excepté l’église catholique et protestante.
Récemment la hiérarchie kimbanguiste a balayé d’un revers de la main son choix porté sur Ronsard Malonda.
 
Les élections du second tour organisées le 29 octobre 2006, celles du 28 novembre 2011 et du 30 décembre 2018 ont été contestées par une partie de la population et aussi la Communauté internationale.
 
Gloire BATOMENE

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Violences basées sur le genre : La campagne nationale de sensibilisation lancée à Kinshasa

Violences basées sur le genre : La campagne nationale de sensibilisation lancée à Kinshasa

La campagne nationale de sensibilisation du 16 jours d’activisme contre les violences basées sur le …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire