Crise à l'OVG : Après le déclenchement de la grève des agents, le comité de gestion en débandade !

Crise à l’OVG : Après le déclenchement de la grève des agents, le comité de gestion en débandade !

C’est depuis le mercredi 22 février 2023 que les agents de l’observatoire Volcanologique de Goma (OVG) ont déclenché un mouvement de grève pour faire entendre leurs revendications et être remis dans leurs droits.

Parmi les revendications on note la prime, le changement du Comité de Gestion et l’arrêt de poursuite judiciaire contre certains de leurs collègues de service.

Crise à l'OVG : Après le déclenchement de la grève des agents, le comité de gestion en débandade !

Le Directeur Général de l’Observatoire Volcanologique de Goma (OVG), prof Dr Adalbert Muhindo, s’est exprimé à la suite de la grève des agents de cet observatoire, qui lui reproche la mauvaise gestion mais aussi le non payement des arriérés de leur prime.

Rattrapé dans son propre piège et accusé de plusieurs bavures à la tête de cette institution étatique par ses agents depuis des mois, le Directeur Général de l’Observatoire Volcanologique de Goma (OVG), professeur Docteur Adalbert Muhindo, a réagi suite à cette grève et estime que ceux l’ayant déclenché ne sont pas de cette institution au vu de la barbarie utilisée comme procédure de réclamation.

« L’OVG s’indigne des actes de vandalisme et de barricades ériges dans ses installations ce 22 février 2023, au mepris des lois du pays, par des personnes non autrement identifiées qui se sont fait passer pour des agents aux motivations obscures. Ainsi nous demandons à tout le personnel de l’OVG de se méfier des agitateurs et de continuer à servir loyalement et fidèlement la République Démocratique du Congo et en particulier la population du Nord-Kivu », lit-on dans ce communiqué dont une copie du 23 février 2023 exploité par Matininfos.net.

Dans sa réaction chaude et face à une pression de ses administrés, le DG de l’OVG a également considéré que les grévistes ont franchi le rubicon.

Par conséquent, la direction de l’OVG se réserve le droit de saisir les autorités compétentes pour sursoir la question.

 »L’OVG estime que de par les agissements des uns et des autres, la ligne rouge a été franchie et prie aux autorités compétences de se saisir de la question. L’OVG rappelle a tous ses agents qu en cas de revendication de ses droits, les voies légales sont multiples pour faire parvenir les doléances à qui de droit », renchérit la même correspondance.

Quant à eux, les agents de l’OVG en grève ont appelé leur Chef  »à être réfléchi dans ses actes car il n’a pas des leçons à donner en matière de gestion du personnel ».

Visiblement, des militaires et policiers sont installés depuis le mercredi au sein des enceintes de l’OVG sur ordre du DG pour faire peur à ses agents, indiquent ces derniers.

Il semblerait que le passage du Ministre de tutelle de la recherche scientifique les jours passés à l’OVG n’a rien produit comme résultats positifs afin de mettre fin à la crise qui règne dans cette institution depuis plus de deux ans.

Il est plus qu’urgent que le Gouvernement Central se saisisse de ce dossier qui est loin d’être réglé.

Dossier à suivre !

Jules NINDA

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Des vivres ont remis aux orphelinats Exode 22 :22 et Baraka à N'sele par la Fondation Hope

Bibwa-Nsele: La Fondation Hope donne du sourire aux orphelins d’Exode 22:22 et de Baraka en apportant des vivres

La Fondation Hope a effectué une visite de réconfort dans deux orphelinats à savoir Exode …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire