RDC : Les agents de l’OVG lancent une grève sèche après la suspension du DG

Les agents et cadres de l’Observatoire Volcanologique de Goma (OVG) viennent de lancer une grève sèche ce jeudi 26 Octobre 2023 à Goma.

Pour les grévistes, ils revendiquent 11 mois impayés entre autres 7 mois de prime d’encouragement accordée par le gouvernement congolais pour la surveillance des volcans actifs (Nyiragongo et Nyamulagira) et 4 autres mois d’arriérés de prime d’intervention économique et sociale ainsi que les frais de fonctionnement.

Au-delà de ceci, les agents de l’OVG mettent en cause la compétence de l’actuel comité de gestion dans la revendication des leurs intérêts et avantages et exigent sa démission sans condition.

Pour ces agents, cette grève est dûe aux insuffisances observées lors de l’éruption du volcan Nyiragongo du 21 mai 2021 et la non application des pourparlers consécutifs du Chef de l’Etat promettant l’amélioration des conditions de travail à l’OVG.

Il sied de rappeler que le DG et DAF de l’OVG venaient d’être suspendus mercredi 25 octobre 2023 par l’arrêté ministériel portant suspension de quelques membres du comité de gestion de l’OVG.

Plusieurs griefs à leur charge notament le détournement d’affectation et le mauvais usage et mis en péril du matériel roulant destiné au projet de Surveillance Scientifique du Lac Kivu.

Contactés, les grévistes ont indiquent qu’ils attendent les réactions des autorités et saluent la première décision de suspendre certains membres du comité de gestion.

 »Nous saluons déjà cette première décision bien que le Directeur Scientifique lui aussi n’est pas saint, il doit aussi partir car il a contribué à l’enterrement de l’observatoire », déclare notre source.

Pour ce moment, toutes les portes restent fermées à l’OVG jusqu’à nouvel ordre.

Rédaction

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

kuluna de kinshasa

Kintambo/OUA-Rufidji : Le centre névralgique des Kuluna et la pluie, le facteur X pour dépouiller les citoyens

Le banditisme urbain dit « Phénomène Kuluna » a la peau dure à Kinshasa et la commune …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire