vital kamerhe

DIALOGUE NATIONAL : L’OPPOSITION SUSPEND SA PARTICIPATION

Les délégués de l’opposition  au dialogue politique national ont suspendu lundi 12 septembre leurs participations  aux  travaux en commissions, à la suite des divergences avec le camp de la majorité au sujet de la hiérarchisation des élections.

Opposants_Pro_DialogueSelon le Président de l’UNC Vital Kamerhe, Co-modérateur  de l’opposition à ce forum, l’opposition exige que les scrutins à venir débutent par l’élection présidentielle couplée avec les élections provinciales, en se basant sur le Résolution 2277 de l’Onu qui préconise les élections  présidentielle et législatives  comme prioritaires aux autres scrutins.

 

Selon les premières indications parvenues de la Cité de l’UA, l’opposition conditionne aussi la poursuite du processus de révision du fichier électoral en cours, à une restructuration totale de la Centrale électorale CENI. La majorité au pouvoir souhaite, elle, un processus électoral commerçant par les élections locales et municipales, pour soutient-elle, vider tous les arriérés électoraux en souffrance depuis 2006.

Aussitôt,  la facilitation a entrepris des tractations  avec toutes les parties, en vue de trouver une issue consensuelle à cette divergence. Selon diverses sources, un compromis pourrait vite se dégager sur le premier  point de divergence, sans doute avec un accord sur une organisation en premier lieu des élections provinciales, suivies dans un délai court des élections présidentielles couplées aux législatives nationales. Cette solution défendue notamment par la société civile, pourrait être acceptée par tous les participants, du fait que les cautions des candidats à ce scrutin avaient déjà été encaissées par la CENI depuis l’année dernière.

Ce geste de l’opposition pro-dialogue a été toute suite applaudi  par le G7. Dans un communiqué signé par son président en exercice, Pierre LUMBI OKONGO, le G7 salue le geste courageux « des camarades de l’opposition » qui ont choisi de participer au dialogue et qui viennent de prendre la décision de suspendre leur participation pour ne pas cautionner les velléités de violation de la constitution par la majorité au pouvoir. « Nous les félicitons et nous leur demandons de rester fermes sur les exigences constitutionnelles qui sont aussi notre préoccupation », dit le communiqué du G7.

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Judith Suminwa

Gouvernement Suminwa : Enfin la fumée blanche après 2 mois, 6 vice-premiers ministres, 10 ministres d’État, 24 ministres,4 ministres délégués et 10 vice-ministres

Fumée blanche à la cité de l’OUA, la porte-parole du Chef de l’État congolais, Tina …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire