FARDC

La CNA lance l’opération « Audit de l’armée » : Message (Serge Gontcho)

Dans son discours sur l’état de la nation du lundi 14 décembre 2020, le Président de la République a déclaré, parlant de la situation sécuritaire, que « … la situation demeure toujours préoccupante dans l’Est et dans le Nord-est de notre pays », avant de demander aux députés et aux Congolaises et Congolais de soutenir son action pour le rétablissement de l’autorité de l’État dans cette partie du pays.

Les Congolais savent que l’une des principales raisons cette insécurité persistante est la perte du contrôle de notre armée du fait de l’admission en ses rangs d’éléments à nationalité douteuse. Il est évident que l’État, soumis aux contraintes politiques et diplomatiques, n’a pas toute la liberté nécessaire pour résoudre ce problème favorisé autrefois par les opérations DDR mal maîtrisées. C’est pourquoi, face à la paralysie malicieuse de l’État, les citoyens congolais, sous l’égide de la CNA, lancent en ce jour l’opération « Audit de l’armée » comme une initiative citoyenne responsable, en guise de réponse à l’appel du Chef de l’État.

Concrètement, il s’agit de rassembler les informations sur tous les hauts officiers suspects. L’appel est lancé à tous les Congolais qui détiennent des informations vérifiables de les envoyer à la CNA où une centrale de vérification est mise en place à cet effet. A l’issue de ce travail, la liste des officiers suspects sera déposée au Parlement et auprès du Président de la république pour une suite appropriée. La CNA tend également une main de collaboration aux organisations la société civile qui œuvrent dans le secteur.

La CNA tient à préciser qu’il ne s’agit nullement d’une opération de stigmatisation de qui que ce soit. Aucun officier congolais ne devrait s’offusquer d’être cité, car il lui est très facile de dissiper les soupçons, par exemple en citant ses amis d’école, ses parents … Soldats et citoyens, donnons-nous la main pour mettre fin à l’insécurité dans le pays.

Kinshasa, le 15/12/2020

Pour la Conscience nationale en action,
Serge Gontcho di Spiritu Sanctu, Président
whatsApp (+243 81 27 22 490)

CONSCIENCE NATIONALE EN ACTION

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Sylvano Kasongo et les journalistes

Incidents de la marche du 15 septembre : des journalistes trouvent un compromis avec le Général Kasongo

Le Commissaire provincial de la Police ville de Kinshasa, le Général Sylvano Kasongo a reçu …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire