projet TUMAINI

RDC : Enfin le docteur Denis Mukwege lance le projet TUMAINI

Après un lobbying mené par le Docteur Denis Mukwege, qui a pris quand même quelques années , le Projet TUMAINI Santé et droits des femmes, des adolescentes et des enfants, permettant le démarrage du partenariat entre la Fondation Panzi et l’Université de Montréal du Canada a été lancé le vendredi 02 septembre 2022 à Bukavu dans la province du Sud-Kivu.

Mis en œuvre par la Fondation Panzi avec l’Unité de santé internationale et l’Observatoire Hygeia de l’Université de Montréal, le projet TUMAINI appuiera les activités de la Fondation et de l’Hôpital de Panzi jusqu’en 2027.

projet TUMAINI

Ce projet qui vise à renforcer les services offerts aux survivantes des violences sexuelles et les capacités de la Fondation Panzi dans quatre zones de santé du Sud-Kivu et dans trois provinces du Burundi est appuyé financièrement par le Canada.

projet TUMAINI

Il va mobiliser également plusieurs facultés de l’Université de Montréal avec l appui de la structure Avocats sans frontières Canada et Global Stratégies, pour couvrir une population bénéficiaire de 2.745.741 personnes.

Selon le Docteur Dénis Mukwege, l’objectif principal est d’améliorer la santé et les droits sexuels et reproductifs des femmes, des adolescentes et des enfants en République Démocratique du Congo.

 »Ce projet entre dans notre plan quinquennal, qui veut que l’expérience de Panzi puisse s’étendre à d’autres zones de santé. Il permettra, au lieu que d’autres femmes se déplacent de leurs zones de santé vers celle d’Ibanda, qu’elles puissent être prises en charge localement. Il est très utile pour nous de soigner les femmes mais aussi les permettre à accéder à leurs droits. Nous avons choisi des zones plus ou moins sécurisées où nos équipes sont mobiles. Elles peuvent aller et revenir avec des malades ici à l’hôpital de Panzi », a-t-il dit le Prix Nobel de la Paix 2018.

Concernant l’élargissement du projet TUMAINI en République du Burundi, le dénommé  » l’homme qui répare les femmes » a indiqué que ce Partenariat de la Fondation Panzi avec l’université de Montréal profitera également aux citoyens burundais.

 »L’université de Montréal est francophone et a choisi d’étendre ce projet au Burundi. Lorsqu’on a fait la recherche, c’était pour avoir la base des évidences de ce que nous faisons et nous sommes capables de pouvoir faire l’extension du modèle holistique de Panzi en se basant sur ces évidences », a-t-il renchéri.

Par ailleurs, il a souligné que ce projet sera réalisé dans quatre zones de santé dont celles de Kaziba, Mwenga, Ibanda et Lunyundu, en province du Sud-Kivu.

Pour sa part, Madame Carina, Directrice dudit projet a précisé que ce dernier est une opportunité basée sur un partenariat qui existait déjà entre des individus et des institutions.

 »C’est depuis quelques années que existe ce partenariat de financement Canadien pour pouvoir réaliser ce projet à partir d’un appel d’offre qui a été lancé par le Canada et auquel nous avons souscrit avec la Fondation Panzi et nous avons été retenu. C’est une grande opportunité pour nous d’avoir bénéficié de ce financement Canadien car c’est un processus très compétitif mais puisque la mission de la Fondation Panzi et celle de l’Unité de santé internationale de l’Université de Montréal et à l’Observatoire Hygeia que je dirige répond aux priorités également canadiennes en matière d’égalité humaine et du renforcement de l’autonomisation des femmes, nous avons été retenu pour le financement », a-t-elle dit.

Et de poursuivre :
 »Il nous a été demandé, dans le cadre de ce projet, de poursuivre et d’appuyer l’extension de la mission de la Fondation Panzi dans d’autres pays ainsi qu’à l’extérieur de l’Afrique, et le Burundi a été retenu »

Il faut noter que différentes personnalités ont pris part au lancement de ce projet. On a noté la présence du Gouverneur du Sud-Kivu, l’Ambassadeur du Canada en RDC, de la Vice-Recteur de l’Université de Montréal, la Professeure et Directrice du projet TUMAINI Valérie Amiraux, ainsi que Mme Karina-Dubois Nguyen et de la Professeure Marie Hatem, directrice scientifique du projet et directrice de l’Observatoire Hygeia.

Jules Ninda

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

« Heal by Hair », le programme de la Bluemind Foundation, obtient 227 396

€ du Fonds d’Innovation pour le Développement (FID) PARIS, le 19 septembre 2022 -/African Media Agency (AMA)/-10% …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire