RDC : Situation confuse au sein de l'Assemblée Provinciale du Sud-Kivu

RDC : Peter Kazadi bloque la rentrée parlementaire au Sud-Kivu, l’inquiétude demeure!

La rentrée parlementaire de la session ordinaire de septembre a eu lieu le mois dernier dans presque toutes les provinces de la République démocratique du Congo.

Cependant au Sud-Kivu, les députés provinciaux n’ont pas encore repris le chemin l’hémicycle pour cette session consacrée à la discussion et à la validation du budget.

Ceci, fait suite à la suspension, par le ministre national de l’intérieur, de toutes activités parlementaires depuis environ près de 4 mois déjà.

Pour certains analystes politiques, ceci pourrait engendrer plusieurs conséquences pour le développement de la province.

 » il serait temps pour Peter Kazadi de revenir sur sa décision qui empêche aux parlementaires de faire leur travail qui est de contrôler le gouvernement mais aussi », indique Samy Mulemangabo, coordinateur du cosus Aïd et lead du cluster des jeunes du Sud-Kivu lundi 02 octobre 2023.

Par ailleurs, il s’interroge sur comment l’exécutif va gérer et avec quel budget sachant que ladite session est essentiellement budgétaire.

« Vous constaterez avec moi un recul si pas un rabais de l’exercice parlementaire. Cela se fait remarquer par la non ouverture de la session parlementaire de septembre au Sud-Kivu. On se demande quel sera le bilan. Nous avons noter tout cela avec beaucoup d’inquiétude. On se demande quand est ce que le ministre compte lever cette mesure qui du reste vient une nouvelle fois déstabiliser les institutions province. Lorsque vous avez. l’exécutif qui fonction normalement et de l’autre part le législateur qui le fait rien, on se rend compte que la province est dans une situation chaotique », explique t-il avant de renseigner que le ministre de l’intérieur doit revenir à la raison car la population ne se sent plus représenter au niveau provincial.

Contexte

Tout part d’une motion de censure initiée par un groupe de députés et qui visant la destitution du gouvernement provincial dirigé par Théo Ngwabidje Kasi.
Au cours de la même période, la situation s’empire et pousse l’Assemblée provinciale à se diviser en deux. Certains députés ne jurent qu’à la déchéance du gouvernement alors que d’autres soutiennent le gouverneur de province. Les séances plénières ne se faisaient plus sur le lieu habituel car la police prenait d’assaut ce lieu démocratique, poussant ainsi les députés à sieger ailleurs. Certains avaient même été battus par quelques militants, costumes et chemises déchirées, des images honteuses qui avaient fait le tour des réseaux sociaux.

Ayant constaté ce dérapage, le ministre national de l’intérieur a décidé de suspendre toutes les activités parlementaires.

Depuis lors, des audiences au ministère de se sont multipliées pour tenter de calme la situation mais aucune communication officielle encore jusqu’à ce jour.

Qu’est ce qui s’est réellement passé, ont-ils trouvé une solution ?
Que des questions pendantes au sein de l’opinion.

Tout porte à croire qu’un consensus n’a jamais été trouvé et la rentrée budgétaire ne sera plus effective au Sud-Kivu à quelques semaines du début de la campagne électorale.

Jules Ninda

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Des vivres ont remis aux orphelinats Exode 22 :22 et Baraka à N'sele par la Fondation Hope

Bibwa-Nsele: La Fondation Hope donne du sourire aux orphelins d’Exode 22:22 et de Baraka en apportant des vivres

La Fondation Hope a effectué une visite de réconfort dans deux orphelinats à savoir Exode …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire