Crise à l'OVG: Le DG Adalbert Muhindo pris la main dans le sac!

Crise à l’OVG: Le DG Adalbert Muhindo pris la main dans le sac!

Le détournement des fonds publics devient un mode de vie et une pratique régulière au sein des institutions publiques, malgré l’avènement de l’Inspection Générale de Finances (IGF) en début du régime Tshisekedi.

Si les côtes de l’IGF sont bonnes pour certains observateurs, le mal reste profond dans plusieurs entreprises et institutions de l’État congolais.

Le cas le plus récent est celui de l’Observatoire Volcanologique de Goma (OVG) où le Directeur Général de cette institution a été pris la main dans le sac, après des multiples accusations et plaintes de ses agents.

D’après une correspondance du 03 janvier 2023 des agents de l’OVG parvenue à la rédaction de Matininfos.net, ces derniers réclament trois-quart de leur prime du treizième mois et consorts.

Ils renseignent qu’en date du 30 décembre 2022, au cours de l’Assemblée Générale des agents de l’OVG à laquelle Messieurs le Secrétaire Générale à la Recherche Scientifique et le Directeur de Cabinet du Ministre de la Recherche Scientifique avaient pris part, il a été communiqué que chaque agent de l’OVG allait percevoir le un-quart (1/4) de ce qu’il perçoit comme prime d’encouragement du Gouvernement national, en guise d’échange de voeux de 2023.

Dans la même correspondance, les agents de l’OVG indiquent que leur DG et son secrétaire particulier ont été interceptés vers minuit de la nuit du 31 décembre 2022 au 01 janvier 2023 par les sentinelles et policiers commis à la garde en train de mettre des sacs d’argent dans son véhicule pour les transporter à une destination inconnue.

A travers un son audio, les policiers commis à la garde cette nuit témoignent que le secrétaire particulier du DG de l’OVG était enfermé dans son bureau depuis 15h00 du samedi 31 décembre 2022 à leur insu et la nuit son Chef est apparu pour finaliser avec leur opération de transporter les sacs d’argent. Voulant les immobiliser, ces sentinelles et policiers ont reçu l’ordre de leur hiérarchie pour les laisser partir, notent les mêmes sources se confiant à Matininfos.net.

Tout en lui rappelant que la prime du treizième mois est conforme au message du Vice-Premier ministre et ministre de la Fonction Publique à tous les agents et fonctionnaires de l’État, les agents de l’OVG réclament la restitution de cette prime qu’ils soupçonnent, d’ailleurs, que le DG avait emportée cette nuit.

En dehors de ce dossier houleux qui colle le DG de l’OVG au mur, les agents de cette institution volcanologique demandent également à leur patron direct d’apporter une lumière sur la situation générale de la prime faite par le gouvernement central lors de l’éruption du volcan Nyiragongo du 22 mai 2021.
 »Une prime gérée dans l’opacité totale » et dont ils continuent à dénoncer jusqu’à ce jour.

Par ailleurs, ces agents ont saisi cette occasion pour informer leur DG de la remise en place de leur syndical qu’il avait illégalement suspendu alors qu’il n’en a pas qualité, estiment-ils.

A travers la même correspondance, les agents de l’OVG ont promis de passer à la vitesse supérieure si toutes leurs revendications ne sont pas prises en compte et ont pris en témoin toutes les autorités provinciales et nationales.
Des sources concordantes révèlent que les policiers commis à la garde de l’Observatoire Volcanologique de Goma ont été retirés depuis ce weekend sur ordre du surnommé tout puissant DG de l’OVG.

Il sied de signaler que dans une correspondance des agents de l’OVG du 29 décembre 2022 adressée au Ministre de la Recherche Scientifique et Innovation Technologique, les agents de l’Observatoire Volcanologue de Goma (OVG) ont dénoncé et fustigé le fait que certains Scientifiques (Chercheurs et Techniciens de Recherche) ont été visés par une décision illégale de leur DG les convertissant en agents administratifs en violation de la loi n°18/038 du 29 décembre 2018 régissant l’enseignement supérieur, universitaire et la Recherche Scientifique.

Cette décision, disent-ils, est motivée par une cupidité exagérée du DG Adalbert Muhindo qui s’est servi, depuis sa décision, de la moitié de leur prime sous prétexte que l’argent retiré rentre au ministère de tutelle.

L’inspection générale de finances engage ses enquêtes dans les institutions sur base de recommandation ? Sommes-nous réellement dans un État de droit avec tous ces détournements à ciel ouvert ?

Que des questionnements dans le chef des agents de l’OVG.

Dossier à suivre !

Jules Ninda

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Pape François ET Cardinal Ambongo

Le Pape François a mis de la lumière sur la Paix, les Elections et le rôle de l’Eglise en RDC (IRDH)

Le séjour du Pape FRANÇOIS a mis un gros projecteur sur le besoin inéluctable de …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire