Constant Omari

FECOFA : 18 ans après, Constant Omari se dit non partant pour sa propre succession

Constant Omari Selemani ne sera plus candidat à sa propre succession à la Fédération congolaise de football association (FECOFA) pour l’élection prévue cette année. C’est ce qu’il a indiqué sur « Canal plus » à l’émission Talents d’Afrique, ce lundi 29 mars dans la soirée.

C’est la grande information du jour sinon de la soirée, Constant Omari, a révélé qu’il ne sera pas candidat pour le scrutin prévu à la tête de l’organe faîtier du football congolais dans les prochains mois.

Celui que l’on surnomme « L’homme moderne », a jugé bon de quitter les choses avant que les choses puissent le quitter. Ce, après 18 ans de règne sans partage. C’est depuis 2003, que Omari est à la tête de la FECOFA.

« Je ne serais pas candidat lors des prochaines élections à la FECOFA. J’ai fourni beaucoup d’efforts à la FIFA, à la CAF et à la fédération et maintenant il faut laisser aux autres qui ont des ambitions de continuer pour voir on ira mieux» , a-t-il annoncé.

Et de poursuivre :

«Mon regret est que si l’on ne change pas aujourd’hui ceux qui viendront, quelles que soit leurs qualités, ne vont pas progresser mais peut-être sombrer encore», a-t-il affirmé.

Constant Omari fustige l’attitude des joueurs, qui d’après lui, n’ont pas suffisamment mouillé le maillot pour espérer une qualification au Cameroun. Pour le poste de président de la FECOFA.

Omari est membre du Conseil de la Fédération internationale de football association ( FIFA) depuis 2015.
Cet homme a assuré l’intérim à la tête de la Confédération africaine de football (CAF) depuis le 13 novembre 2020.

Il est un ingénieur spécialiste en génie ferroviaire, il est directeur de département de la Société commerciale des transports et des ports (SCTP) depuis 1996.

Gloire Batomene

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

ceni

Élections en RDC : Les Nations Unies affirment leur engagement de travailler avec la CENI pour une synergie de communication

Le Président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), Denis KADIMA KAZADI, assisté de deux …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire