déguerpissement de Ngoy Kasanji

RDC : Alphonse Kasanji, député du FCC, déguerpi de sa maison

Cela n’arrive pas tous les jours. La justice se retourne contre les caciques du FCC. Depuis le début de l’après-midi de ce lundi 17 août 2020, les riverains de l’avenue Roi Baudouin dans la commune de la Gombe à Kinshasa assistent à un événement inédit. L’ancien gouverneur du Kasaï oriental, aujourd’hui député national, élu sur la liste PPRD, a été chassé de la maison qu’il occupe depuis 2013 comme un vulgaire monsieur.

« Je suis expulsé de ma maison que j’ai achetée régulièrement depuis 2013 auprès (de celui) qui l’a acquise depuis 2001 sans aucun dossier judiciaire« , s’est plaint Alphonse Ngoy Kasanji sur son compte Twitter.

Tous ses biens sont entassés en dehors de la parcelle au sein de laquelle il n’est plus le bienvenu.

Il faut dire que cette parcelle a toujours fait l’objet des querelles judiciaires entre le député national du FCC Ngoyi Kasanji et Gabriel Mokia, un acteur politique de l’opposition.

Mais l’élu du PPRD a indiqué ceci que « Je n’ai pas perdu une bataille judiciaire. J’ai tous mes documents en ordre, dont le certificat d’enregistrement inattaquable ».

Gabriel Mokia qui a toujours réclamé sa maison dit avoir « acheté cette maison en 1996 au TGI/Gombe à la vente publique. Et la parcelle lui a été ravie en 1999 par les ministres qui sont venus de la rébellion ».

Il faut aussi rappeler ici qu’en 2018, le ministre des affaires foncières, Lumeya dhu maleghi, avait dans une correspondance, reconnu Gabriel Mokia comme propriétaire de cette parcelle même si Ngoyi Kasanji parle aujourd’hui d’un règlement des comptes politiques.

déguerpissement de Ngoy Kasanji

PB

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

RDC : Décès de l'apôtre Emmanuel Mbiye à Paris en France

RDC : Prof Doudou Kaganda retrace les causes et conséquences des conflits intercommunautaires dans le Sud-Kivu

La Province du Sud-Kivu est l’une des provinces de la République Démocratique du Congo touchées …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire