Ferdinand Kambere

RDC : Ferdinand Kambere, notable du Grand Nord, soutient les propos de Christophe Mboso sur l’insécurité dans l’Est

Les propos de l’honorable Président de l’Assemblée Nationale, Christophe Mboso ce lundi 29 mars au palais du peuple lors de la première plénière après l’ouverture de la session ordinaire de Mars continuent à faire polémique et restent d’actualité.

Dans son discours d’ouverture de cette plénière, le speaker de la chambre basse du parlement a évoqué la question sécuritaire dans la partie orientale du pays où il a lancé ‘‘un appel à tous les congolais, impliqués d’une façon ou d’une autre dans l’insécurité qui sévit dans l’Est du pays ».

Instantanément, un groupe des représentants des populations des provinces de l’Est l’ont interrompu en brandissant des calicots au perchoir où on pouvait lire  »nous souffrons à l’Est, trop c’est trop. A Béni, Lubero, Rutshuru, Masisi,…le massacre dure plus de 25ans ».

Ce climat n’a pas laissé le choix au speaker du l’Assemblée nationale qui a lâché, séance tenante,  »vous les collègues du Grand Kivu, quittez les groupes armés ».

Une déclaration qui a occasion plusieurs frustrations pour les députés de ce coin.

Pour le député national Ferdinand Kambere, la déclaration du Président Christophe Mboso, est une véritable interpellation à ses collègues.

 »Nous saluons la déclaration, sinon l’interpellation de conscience de l’honorable Mboso aux élus surtout du grand Kivu où ils doivent aussi se considérer plus responsables des aspects locaux de ces tueries là », a-t-il déclaré Ferdinand Kambere.

Il invite également l’opinion publique à comprendre le président de la chambre basse du parlement pour cette prise de position suite à la situation sécuritaire critique qui persiste à l’Est.

 »En tant que leader, je crois qu’il est grand temps que tout le monde comprenne Mbosso positivement et que tous, en tant que fils du coin, nous pouvons se mettre sur une table pour une autocritique et une évaluation rigoureuse car nous devons répondre de nos propres responsabilité », souligné t-il.

Toutefois, il se dit être disposé et lance un défis à toute personne, toute structure qui mènerait le débat avec lui sur ce sujet.

Jules Ninda

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Koffi-Olomidé

France : Huit ans de prison requis contre Koffi Olomidé pour agressions sexuelles

Huit ans de prison ferme ont été requis lundi contre la star de la rumba congolaise …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire