RDC - Les médecins durcissent le ton et maintiennent la grève

RDC : Les médecins durcissent le ton et maintiennent la grève

Les médecins membres du Syndicat National des médecins du Congo, Synamed ville province de Kinshasa ont décidé de poursuivre leur mouvement de grève débuté depuis près de quatre mois.

Décision prise à l’issue d’une assemblée générale d’évaluation tenue ce mardi 15 novembre 2022 au siège national du Synamed à Kinshasa.

Sur 35 participants à cette réunion, 31 ont voté pour le maintien de la grève, 2 pour la suspension et 2 autres ont été favorables pour la poursuite de la grève mais avec un service minimum.

Occasion pour le Synamed Kinshasa de décrier la mauvaise foi du gouvernement congolais qui tarde à répondre à leurs revendications notamment le logement des médecins et le payement des arriérés de leurs primes.
Par ailleurs, il lance un nouvel ultimatum au gouvernement.

 » Le Synamed constate la mauvaise foi du gouvernement de la République manifestée par son indifférence, son mutisme et son mépris aux revendications des médecins datées du 03 août 2021, soit 15 mois avant l’appel du chef de l’État à la mobilisation.
Ainsi, les médecins membres du Synamed asbl ville de Kinshasa accorde un ultimatum jusqu’au 19 novembre 2022 pour passer à l’acte III, si les conclusions de l’atelier de Bibwa 2 ne sont pas toujours signées et que les transports et les logements ne sont pas pris en compte  », a-t-il déclaré Docteur Patrick Boloko, Secrétaire Exécutif du Synamed Kinshasa.

Il a toutefois indiqué que le mouvement de grève va se poursuivre sous sa forme actuelle, c’est à dire hôpitaux sans médecin.

Faisant une pierre deux coups, les médecins du Synamed Kinshasa ont condamné l’agression imposée à la RDC par le Rwanda et aussi salué la bravoure des FARDC aux fronts dans l’Est du pays.

Jules Ninda

Lire Aussi Sur Matininfos.NET

Nelly Imani Kahebe

Politique/Mise en place des Secrétaires Nationaux à l’ACP : Nelly Imani Kahebe exprime sa gratitude à Gentiny Ngombila

A quelques heures de sa nomination comme Secrétaire Nationale en Charge de l’Industrie, Petites et …

Avez-vous aimé l'article? Partagez et Laissez votre commentaire